Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 15:44

On s'est déjà moqués ici, et fort peu charitablement, du contre-sens cyclable de la Rue Fontange, piège assassin à vélos qui a mis près d'un an à obtenir des panneaux corrects et visibles...Et qui encore aujourd'hui envoie les cyclistes en contre-sens à un carrefour face à 2 sens interdits, où ils n'ont d'autre issue théorique que de faire demi-tour... comme l'a fait remarquer le CVV il y a des mois de cela.

 

Rue-de-paris--1-.JPG

Mais voici qu'au détour d'une balade dans des quartiers plus septentrionaux, on est tombés sur une petite perle : celui de la Rue de Paris, de contre-sens cyclable ! A première vue, rien à dire : le double panneau est très précis : le stationnement est autorisé en épis, il y a 2 voies de voitures montantes et une voie de vélo descendante (assez visible, pour une fois, il y reste même un peu de peinture verte et des symboles cyclistes).

 

Rue-de-paris--2--copie-1.JPG

Forts de nos expériences passées, on monte sans s'emballer au prochain carrefour (rue Désirée Clary) pour vérifier ce qu'il en est dans l'autre sens et là encore, rien à redire : sens interdit sauf vélo, panneau et marquage au sol de piste cyclable : on commence à se dire que les ingénieurs qui ont oeuvré ici (Euromed ?) connaissaient leur boulot et on fait un aménagement in-tel-li-gent... Et inespéré, à Marseille !

 

Rue-de-paris--3-.JPG

  Mais continuons encore un peu en nous retournant à nouveau à ce carrefour Clary/Paris, vers la suite de notre montée de la Rue de Paris : au sol, le contre-sens cycliste continue, il y a même un parking 2 roues... Mais qu'en est-il du double panneau qui devrait en principe apparaître, celui qui rappelle le stationnement en épis et le contre-sens cyclable, le même qu'au carrefour précédent ? On l'aurait donc oublié ?

 

 

Rue-de-paris--4-.JPG

Faisons trois pas de plus pour nous retourner : eh bien non, il est bien là, le double panneau en question, indiquant le stationnement en épis, la double voie montante et la piste cyclable descendante. C'est juste... qu'on l'a scellé, accroché et vissé DANS LE MAUVAIS SENS !! Ben ouais : vérifiez, si vous ne nous croyez point.

 

On fait ce qu'on peut pour ne pas être plus méchants que de raison, sur ce blog. Mais force est de constater que l'on a eu affaire ici, comme ailleurs, à des simples d'esprit incapables de seulement comprendre le sens de ce qu'ils accrochaient, dirigés par un contrôleur des travaux handicapé mental qui lui non plus, n'a pas réalisé l'énormité de sa faute. Parce que là, quand même, c'est du lourd : ce panneau en l'état, affiche une piste cyclable qui n'existe pas (bon, ça, encore...) et surtout invite les voitures, sur deux voies, à emprunter un sens interdit ! C'est pas merveilleux ça, comme aménagement idiot ?

 

* Le terme "simple d'esprit" utilisé à l'encontre d'ouvriers ayant réalisé l'installation semble avoir un peu heurté certains lecteurs (cf forum vélotaf). Cependant réfléchissez-y : y voir une insulte, c'est bien partir du préjugé qu'un ouvrier serait moins intelligent que ses donneurs d'ordre (et donc, qu'il ne faudrait pas le dire). C'est justement parce que nous croyons dans l'intelligence de la classe ouvrière que nous refusons de la traiter différemment de celles d'au dessus : quand un ouvrier accroche un panneau à l'envers, il est aussi crétin que les 3 chefs et l'éluE au dessus de lui, CQFD !

 

PS : comme on est sympas, pour éviter toute confusion en cas de réparation, on a écrit au dos de cette signalisation qu'elle était posée à l'envers, afin que les forces ouvrières des services techniques ne se trompent pas de panneau en voulant réparer la bourde. On ne sait jamais...

Partager cet article

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Aménagements idiots
commenter cet article

commentaires

Jean-Jacques 26/09/2011 09:48



"...à des simples d'esprit incapables de seulement comprendre le sens de ce qu'ils accrochaient,..." Je vous trouve bien durs et injustes envers les ouvriers chargés de
l'exécution : ils n'ont faits que ce qu'on leur à dit de faire. En revanche, le donneur d'ordres, le chef de chantier et, éventuellement, la personne chargée de la réception des travaux (parfois
ironiquement appelée contrôleur des travaux finis) sont eux pleinement responsables de cette absurdité, dangereuse, illégale et qui va coûter un peu de sous pour être corrigée.


Je suppose que vous avez signalé cela à toutes les instances concernées ?



Collectif Cyclistes EnragéEs 26/09/2011 10:14



Les mots sont un peu dûrs, c'est vrai. Mais le problème c'est que dans les conneries d'aménagements faites dans cette ville, la responsabilité est toujours diluée, de l'ouvrier jusqu'au
responsable des services techniques. On s'est déjà "amusés" à suivre le fil (si vous avez deux heures à perdre...) sur d'autres "aménagements idiots"... Et ça n'a mené qu'au chef le plus haut qui
nous a dit qu'il n'était pas au courant et qu'il n'y pouvait rien.


Il semble qu'utiliser des mots percutants et vexants soit finalement plus efficace (cf le panneau du bas de la rue de la Grande Armée que nous avons fait "sauter" en moins d'une semaine en
traitant un maire de secteur d'incompétent... si nous sommes enragéEs par définition, ce n'est pas pour nous répandre en amabilités !



Présentation

  • : Le blog de Collectif Cyclistes EnragéEs
  • Le blog de Collectif Cyclistes EnragéEs
  • : Le collectif des cyclistes marseillaisEs qui ne veulent plus être gentilLEs........... (Félicitations, insultes, contributions bienvenues : collectifcyclistesenrageEs[a]yahoo.fr)
  • Contact