Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 11:55

Voilà une belle ambition, dans une ville même pas foutue de faire une piste cyclable correcte : passer directement à l'étape du contresens cyclable ! A peine capable de patauger avec des brassards, plouf, on plonge direct dans le grand bain ! Ma foi, comme disait Audiard, "Les cons, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait !"...
Mais foin d'insulte facile et de procès d'intentions injustes, passons au test : lançons-nous donc avec allégresse et avec vélo dans cette nouvelle voie, ouverte au passage des vélocipédistes depuis la refonte de la rue Fontange (13006), vers mai-juin 2010 ! On peut commencer par noter l"immense" panneau qui salue de façon on ne peut plus laconique et sobre, cette avancée pourtant majeure de la voirie phocéenne : "SAUF VELO". Belle modestie non ? Enfin, ne boudons pas notre plaisir, on s'en contentera.

Fontange1 sEnsuite, on se jette dans la nouvelle rue Fontange et là, force est de constater qu'il n'y a pas, contrairement à l'usage/la norme/le bon sens élémentaire, le moindre marquage au sol rappelant cette petite prérogative cycliste. Rien, quedal, nib' ! Certes, avec un peu de chance, la petite Peugeot rouge qui arrive en face vous laissera passer, en vous faisant les célèbres gros yeux du "ah-non-mais-franchement-vous-les-cyclis'-vous-croyez-vraiment-tout-permis !"

Donc, disons qu'avec une petite voiture et un chauffeur pas trop excité qui arrive en face, ça passe (au fait, petite colle en passant : on roule à gauche, ou à droite sur un vélo, sur un contresens cyclable sans marquage au sol ?)

Fontange2 s

Mais si d'aventure une ou plusieurs motos ou mobylettes s'engagent face à vous en même temps, là ça va commencer à devenir franchement intéressant. Et si un camion de livraison est à l'arrêt devant l'un des nombreux commerces de la rue (vous avez disons, deux chance sur trois, entre 8 h et 11 h du matin), bon courage pour lui expliquer qu'il est garé sur un passage à vélos ! Et gare aux portières et aux portes bien sûr : le livreur n'attend pas le danger de ce côté-là évidemment....
Bref, on débouche à la sortie devant Notre-Dame du Mont, quand même pas rassuré, après avoir mis 2 fois le pied à terre et même fait une boucle sur le trottoir pour laisser passer d'autres véhicules moins aimables. Et la question se pose : mais comment les automobilistes, abrutis ou non, pourraient-ils bien savoir qu'il y a des vélos en sens inverse ? Bon sang, mais c'est bien sûr, il y a deux "immenses" panneaux ici aussi !!

Fontange3 sTotalement fantaisistes (on vous défie de nous les trouver dans le code de la route, ceux-là !), celui de gauche étant singulièrement mal orienté (puisque pratiquement invisible en venant de la place ND du Mont). Par ailleurs leur forme inattendue et le mix d'informations rend assez improbable leur compréhension du premier coup d'oeil par un automobiliste s'engageant dans la rue Fontange. Surtout qu'à ce moment-là il est plutôt concentré sur le passage du carrefour, avec 3 flux convergeant dans la même rue Fontange.

 

Fontange4 s

Faisons un petit zoom. Si on les contemple bien, ces panneaux font pourtant de cette rue la première "ZONE 20" de Marseille, et selon la taille des pictogrammes : piétons d'abord, vélos ensuite et peut-être, s'il reste de la place, une petite bagnole ou deux.... Là-encore, saluons la modestie de la voirie marseillaise qui n'a pas souhaité frimer, d'un panneau trop tapageur ("Zone limitée à 20 km/h, Cyclistes en sens inverse, roulez au pas"), devant cette véritable révolution copernicienne : la première rue du centre de Marseille où le piéton a repris ses droits naturels !

Blague à part, parce que ce n'est pas si drôle que ça quand on y pense : si c'est pour faire des aménagements accidentogènes comme ça, Monsieur Dominique Tian, Maire des 6e-8e ferait mieux de s'abstenir, s'il ne veut pas finir au gnouf, avec unE cycliste sur la conscience. En tout cas qu'il soit assuré que le CCE se portera partie civile, si ça se produit un jour...

 

Mise à jour été 2011 :

Enfin ! Le panneau invisible a été déplacé, et un vrai panneau de contre-sens cycliste a été posé, a priori en juillet 2011, à l'entrée de la rue Fontange : l'aménageur a enfin fini le boulot, 9 ou 10 mois après l'avoir commencé : on a envie de ne lui dire ni bravo, ni merci.

 

fontange-fin.JPG


Par ailleurs survivre et ne pas se faire insulter dans cette rue reste un vrai challenge pour les cyclistes, mais ça c'est une autre histoire...

Notre conseil : ne serrez pas trop à droite, vous ne serez jamais "assez serré" pour un chauffard, et vous risquez en plus de vous prendre un piéton ! Roulez au milieu de la rue, qu'on vous voie bien, et rabattez-vous à l'approche d'une voiture en face seulement une fois qu'elle vous a bien vu et qu'elle a commencé à ralentir !

Partager cet article

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Aménagements idiots
commenter cet article

commentaires

Cassagnes 10/01/2012 08:06


Bonjour,


juste un petit point réglementaire : le panneau signalant la "zone de rencontre" est entré au code de la route suite au déret du 30 juillet 2008 instaurant les zones de rencontre. Je suis
d'accord avec vous il est placé à gauche et assez mal orrienté (d'après votre photo) mais il est absolument réglementaire. Concernant le "double sens cyclable" (terme officiel et non contresens)
MPM a bien fait les chose puisque pour autoriser un double sens cyclable seul le pannonceau "sauf cycliste" (avec picto) est obligatoire pour ce genre du rue en zone de rencontre les pictos au
sol ne sont même pas recommendés et le panneau C24c (carré bleu avec fléche vélo arrivant en face, celui qui a été mis en juillet 2011) n'est pas obligatoire et peut ête recommendé toutefois pour
des cas de lisibilité de l'espace difficile. Ce qui semble ne pas fonctionner dans cete rue (d'après votre récit) c'est le respect de la vitesse par les automobilistes (et la l'aménageur qui a
fait ne necessaire dans cette rue ni peut plus rien). A 20 km/h on peut se croiser sans problème et sans danger dans une rue même étroite. Le fait de poser pied à terre parfois fait aussi parti
du jeu et du fonctionnement dun DSC. Ce qui manque je pense dans cette rue c'est un accompagnement sur les comportements à adopter face à ce nouvel améngement comme cela se fait dans beucoup de
communes qui instaurent des zones de rencontre et des DSC (Aix par exemple) panneau explicatif, kakemonos, réunion de quartier etc...


jerome Cassagnes

Présentation

  • : Le blog de Collectif Cyclistes EnragéEs
  • Le blog de Collectif Cyclistes EnragéEs
  • : Le collectif des cyclistes marseillaisEs qui ne veulent plus être gentilLEs........... (Félicitations, insultes, contributions bienvenues : collectifcyclistesenrageEs[a]yahoo.fr)
  • Contact