Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 09:18

Aaaaah, le Boulevard Chave (13005). On y avait déjà repéré un bien joli Et Schplaf !, et même un deuxième, mais on s'était dit qu'on était loin du compte et qu'il faudrait revenir. Un petit tour un samedi après-midi de mai, nous a permis de repérer, en un seul passage (sur les 2 trottoirs  quand même), pas moins de 15 possibilité de crash cycliste !

Bon, les marseillaisES seront sans doute peut-être peu dépayséEs, mais songez aux estrangers qui lisent ce blog : ils ont bien le droit de rigoler un peu à nos dépens (rigoler jaune quand même, hein).

 

SchplafChave--01-_s.jpg

N°1 : Stationnement en épi-pour-pas-dépasser sur la route : un classique marseillais (les résidents du Boulevard Longchamp, 13001, en sont également friands). C'est moins fatigant qu'un créneau, on est samedi non ?

 

SchplafChave (2) s

N° 2 : Pareil, mais en rouge. Bien sûr il est très possible de foncer plutôt dans une de ces dames ou dans le vieux monsieur, qui ont quand même l'air plus tendres au contact qu'un capot de Clio...

 

SchplafChave (3) s

N° 3 et 4 : mobylette-pleine-piste - tellement classique qu'on l'aurait même pas compté : au fait, on vous a déjà parlé du crachat-sur-selle ? Eh oui, le vélo est un sport très expectorant et c'est une manière explicite de signifier votre désapprobation...

Par contre, sauf si vous êtes très en colère, ne donnez jamais un gros taquet dans un rétro de scooter : la machine entière se casse généralement la gueule par terre... Bref, en y ajoutant la très typique mini-décharge publique de bord de poubelle, on le compte pour 1.

Plus 1, notre numéro 4, pour un créneau marche arrière foireux : la voiture noire un poil plus loin.

 

SchplafChave (4) s

N°5 : à ne pas confondre avec les numéros 6 et 7.

 

SchplafChave (5) s

N° 6 : à ne pas confondre avec les numéros 5 et 7.

 

SchplafChave (6) s

N° 7 : à ne pas confondre avec les numéros 5 et 6. Au fait, suite à un accrochage malencontreux avec unE cycliste enragéE, l'une de ces voitures n'a plus de rétroviseur droit, sauras-tu deviner laquelle ?

 

SchplafChave (7) s

N° 8 : tout à fait banal, mais il en faut bien un pour arriver à 15...

 

SchplafChave (8) s

N° 9 : A la réflexion celle-là aurait pu se garer franchement mieux vu la place à sa gauche : elle mériterait aussi de ne plus avoir de rétroviseur...

 

SchplafChave (10) s

N° 10 : La ça devient intéressant : un chantier pleine piste cyclable (avec l'ombre, on distingue mal le marquage des lignes au sol en pavés, mais il est bien là. Rien à redire à part qu'il n'y a absolument pas de panneau "attention chantier" ou autre...

 

SchplafChave (11) s

N° 11: même chantier, mais qui cette fois prend à peu près tout le trottoir. Il est déjà mieux signalé, d'ailleurs la flèche bleue indique clairement de quel côté passer : allez donc vous embroncher la tête dans le mur !

 

SchplafChave (12) s

N° 12 : Celui-ci est sans doute le plus étonnant du Boulevard Chave, et il est pérenne : cette sorte de grosse boîte (un poste électrique sans doute ?) a été benoîtement installée en pleine piste cyclable, sans aucun contournement prévu, faisant preuve d'un j'menfoutisme assez splendide.

 

SchplafChave (13) s

  N° 13 : Et du coup, le numéro 12 laisse derrière lui un tout petit tronçon de piste cyclable objectivement inutilisable jusqu'à la rue très proche : un cafetier a donc tout naturellement pensé à y installer une jolie terrasse. Certes en arrivant dans ce sens-là, on vient de contourner le poste électrique, on est plus à ça près.

 

SchplafChave (14) s

Il n'empêche que dans l'autre sens, le N° 13 est ni plus ni moins qu'une terrasse de bar qui surgit pleine piste cyclable sans crier gare. On suggèrerait d'ajouter une jardinière devant, ou un panneau "Allez vous jeter aux Goudes, les cyclistes !" pour parfaire le tableau.

 

SchplafChave (15) s

  N° 14: au bout de 3 scooters mal garés, on a dit qu'on comptait pour 1 ! Les deux premiers sont particulièrement vicelards car ils dépassent juste assez pour faire ch... le monde, mais n'offrent aucune prise. Le troisième, au fond, permet par contre une éructation de bon aloi, en pleine selle. D'ailleurs le propriétaire nous a vu et n'a rien osé dire, ce qui signifie qu'il a compris le message.

 

SchplafChave (16) s

  N° 15 : En continuité logique de tout cela, un cafetier dont la terrasse est des deux côtés de la piste cyclable a installé, en guise de ralentisseur, son menu en pleine piste cyclable. Ca étonne quelqu'un ? Nous, non. Ce qui n'est pas marrant avec ce modèle de menu-là c'est que c'est comme un culbuto : on a beau le pousser, il revient en position verticale. Impossible de le foutre par terre dans un grand fracas comme le modèle "tréteau", ce qui est quand même bien plus défoulatoire et très pédagogique ...

 

Voilà donc, samedi après-midi sur Chave, jour de promenade, d'enfants, de poussettes et de vélos à roulettes, dans ce quartier d'habitation très dense, ce qu'on pouvait voir sur les pistes cyclables... Les Chavistes ont de la chance : aucun membre actuel du CCE n'habite sur ce boulevard, et on ne va pas tous les jours à la gare de la Blancarde.

 

Mais attention, ça ne durera peut-être pas toujours. Le nombre de sympathisants de notre collectif grandit de jour en jour et la page "Comment faire comprendre à une voiture qu'elle est mal garée" caracole toujours en tête de la fréquentation de ce blog ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Et schplaf ! Le cycliste...
commenter cet article

commentaires

Françoise 16/05/2011 18:43



Tout à fait d'accord ,  c'est si compliqué ce Boulevard Chave pour les vélos entre les piétons du quartier qui s'arrêtent et bavardent là où ils sont et aussi sur les bandes cyclables , les
gens âgés et il y en a beaucoup dans le quartier qui ne savent pas que des bandes cyclables existent , les places de stationnements pas suffisantes pour les voitures des particuliers , les
clients des commerces qui ne regardent pas en sortant des magasins, personnellement je préfère prendre les rues parallèles pour gagner du temps et les piétons , minots et ptits vieux ne sont pas
ou peu sur la chaussée Ces bandes cyclables sur le Boulevard Chave sont à mon avis inutiles et dangereuses pour tout le monde  Pour que les voitures ne stationnent pas et n'importe où ,
des potelets à l'image de l'hyper centre de Aix en Provence mais ....les marseillais sont ils prêts à çà ?


on peut rêver de ce qui se passe dans d'autres villes cyclables , mais à Marseille chacun fait ce qu'il veut ce n'est pas une nouveauté . En ce qui me concerne je crois à la régulation et le
ralentissement des voitures en centre ville par les vélos et le développement des sens interdits sauf aux vélos : c'est du klaxon , des injures , mais bof J'ai vu pas plus tard que ce matin
, les soupirs des conducteurs (les vitres sont ouvertes il fait beau ) dans cette rue à contre sens autorisé vers la Bibliothèque de Belzunce , obligés de se pousser sur le côté , et moi leur
disant à tous les uns après les autres "eh oui il va falloir vous y habituer" Ca commence par la rue Fontange et d'autres rues suivent , les voitures passeront ailleurs si elles veulent
 faire dans la vitesse mais c'est aussi aux vélos de s'imposer


Françoise



CCE 16/05/2011 15:16



Merci Françoise, l'amicale ! 2 Petites remarques tout de même :
- contrairement à votre exemple du handicap, les automobilistes ne sont pas au bord de la piste, prêtes à bondir pour céder la place sur la piste cyclable (en tout cas nous ne l'avons jamais vu
!)
- Quant à savoir s'il y a peu de respect des pistes cyclables PARCE QUE il y a peu de cyclistes, ou le contraire, c'est la poule et l'oeuf, nous pourrions vous démontrer le contraire aussi ! Ce
qui est sûr, toutes les villes d'Europe l'ont constaté, c'est que quand l'offre cyclable s'améliore (notamment en sécurité), les cycliste se multiplient naturellement !



demaret 14/05/2011 14:37



je suis cycliste et habite vers le Boulevard Chave et constate aussi le stationnement anarchique des voitures seulement ....il y a si peu de cyclistes qui passent sur le Boulevard que je peux
comprendre que les voitures s'approprient les bandes cyclables !!


Dans le bus hier j'ai pris la place d'un Handicapé ....parce que la place était libre Si une personne âgée , ou handicapée ou enceinte visible se présentait j'aurais cédé la place prise .


Amicalement  Françoise



Présentation

  • : Le blog de Collectif Cyclistes EnragéEs
  • Le blog de Collectif Cyclistes EnragéEs
  • : Le collectif des cyclistes marseillaisEs qui ne veulent plus être gentilLEs........... (Félicitations, insultes, contributions bienvenues : collectifcyclistesenrageEs[a]yahoo.fr)
  • Contact