Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 09:23

US-fixie.jpg

Il serait temps de se poser la question ! Car vous avez sans doute déjà croisé dans les rues cette espèce de bicyclette de plus en plus invasive, sans même vous en rendre compte…

 

Importés depuis 2 ou 3 ans de la Côte Ouest des USA, ces vélos d’un nouveau genre commencent à avoir sérieusement la cote à Marseille, où l’un des premiers magasins français a ouvert depuis 2 ans (pas de pub, il est facile à trouver !), et où quelques dizaines de spécimen s’ébattent ...

 

Le principe est simple : le pignon est fixé (fixed gear en VO), c’est-à-dire que le pédalier est solidaire de la roue arrière, sans possibilité de roue libre. Tant qu’on avance, on pédale. Quand on veut ralentir ou s’arrêter, on pèse en sens inverse sur les pédales (ou on bloque la roue en se couchant sur l’avant du vélo, selon une technique assez acrobatique).

 

L’intérêt ? Un vélo, débarrassé des boitiers et cablages de vitesse et de freins, de dérailleurs etc, est allégé d’un bon tiers de son poids ! Et surtout, la pureté de ses formes ressort …

 

[… le vélo étant quand même l’une des plus belles inventions en matière de transports de l’homme (inventeur controversé : attribué à Léonard de Vinci ou à l’un de ses disciples). La seule invention où l’on avance trois fois plus vite qu’à pied, et en consommant moins d’énergie !...]

 

Bref, les fixies sont des vélos magnifiques, sveltes, épurés, gracieux, et souvent, customisés pour l’être encore davantage… Autre avantage, chacun a le sien, puisqu’ils ne sont pas produits en série mais montés à la demande. Ca change du Rockrider standard…

 

La sensation de rouler sur un fixie ? C’est un peu comme le surf, comparé au ski. D’abord plus casse-gueule, ensuite plus fun et plus fluide. Autre analogie : le premier réflexe du quidam a toujours été de prétendre qu’un surfeur était plus dangereux qu’un skieur (ce que toutes les statistiques contredisent). Idem pour le « vélo sans freins » moqué par un plumitif de Marseille L’Hebdo, et qui est au final conduit, par la force des choses, plus prudemment qu’un vélo qui aurait des freins à disque acérés et des suspensions à toute épreuve…

 

Pas moyen de laisser filer, il faut maîtriser en permanence, et regarder 20 ou 30 mètres en avant pour tout anticiper ! Les fixistes les plus puristes ont des fixies sans freins, les fixistes prudents ou débutants ont généralement un petit frein avant «de secours ». Car le jeu du conducteur est évidemment de s’en servir le moins possible et d’avoir la fluidité la plus élégante - et donc la moins fatigante.

 

Voilà l’élément principal de réponse à la question de départ : sur un fixie, pas moyen d’avoir une conduite nerveuse, ni de faire le vélo méchant (exemple : faire mine d’écraser les voitures qui ne vous laissent pas traverser et piler au dernier moment). Mais quelle classe !

 

Conclusion : les fixies ne sont donc pas des vélos méchants.

 

... Par contre, et comme on dit par ici : les fixies sont des méchants vélos !

Partager cet article

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Documents
commenter cet article

commentaires

Fixed Yann 18/03/2011 15:55



Rha ouais, le fixie c'est d'la balle, et tout à fait d'accord avec la comparaison ski-surf : on est exactement dans les mêmes fantasmes de dangerosité face à un moyen de transport qui oblige
pourtant à la prudence.



Présentation

  • : Le blog de Collectif Cyclistes EnragéEs
  • Le blog de Collectif Cyclistes EnragéEs
  • : Le collectif des cyclistes marseillaisEs qui ne veulent plus être gentilLEs........... (Félicitations, insultes, contributions bienvenues : collectifcyclistesenrageEs[a]yahoo.fr)
  • Contact