Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 09:45

Curieux décalage temporel : début 2009, la Ville de Marseille a été condamnée en première instance à interdire ou à mettre en conformité ses "pistes cyclables" du Prado dans les deux mois. En mai 2009, à peu près dans le délai imparti, une trentaine de panneaux doubles avait bien été posée (sur la base d’arceaux en ferraille qu’il a fallu implanter d'abord dans le sol). 

 

pistecyclableinterdite.jpg

Autrement dit, des travaux d’aménagement de voirie pas tout à fait légers, réalisés sous contrainte, mais dans les temps. Pour mémoire, ça a fait rire l’Europe entière, Belges, Suisses, Allemands, Anglais - d’après une revue de presse faite sur le web. Ca faisait même rire Jean-Pierre Pernaut sur TF1, c’est dire. Bref tout le monde a bien rigolé sauf les cyclistes de Marseille, dindons de la farce comme d’habitude…

 

Le 15 décembre 2009, par jugement de la Cour Administrative d’Appel de Marseille, (N°09MA00773 du 15.12.2009), la condamnation a été annulée. Donc les "pistes cyclables" du Prado sont redevenues légales (et les panneaux, obsolètes voire illégaux). On aurait donc pu s’attendre à ce que ces panneaux ridicules soient enlevés aussi sec ?

 

Que nenni. Le 15 mai 2010, soit 5 mois après, un piéton, un huissier de justice ou même Mamie Thérèse pouvaient très bien constater que l’ensemble des panneaux était encore là…Et les cyclistes pouvaient donc continuer, pour encore longtemps, à recevoir de la part des piétons diverses imprécations, menaces et autres invitations sodomitales à quitter les terre-pleins du Prado, jusqu’à preuve du contraire toujours « interdits aux vélos ».

 

Le problème est que, se faire engueuler quand elles sont dans leur bon droit, certaines personnes ont du mal. Et que s’arrêter trois fois dans un trajet pour expliquer une décision de justice, il peut arriver qu’on ait pas que ça à foutre, surtout si on va au travail. A force, c'est des trucs à devenir ... un vélo méchant.

 

D’où la question pragmatique qui est rapidement apparue : rétablir la justice et la concorde sur les terre-pleins du Prado, n’était-ce pas simplement un problème de boulon ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Actions
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Collectif Cyclistes EnragéEs
  • Le blog de Collectif Cyclistes EnragéEs
  • : Le collectif des cyclistes marseillaisEs qui ne veulent plus être gentilLEs........... (Félicitations, insultes, contributions bienvenues : collectifcyclistesenrageEs[a]yahoo.fr)
  • Contact