Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 10:32

Encore un sale coup d'alarme du Collectif Vélos en Ville : on allait passer un bon week-end et voilà qu'on apprend... qu'une consultation est en cours sur les "Aménagements du Parc Saint-Charles et de ses abords", projet porté par Euromed, organisme bétonnophile qui n'est certes pas connu pour sa philanthropie, ni même à plus fort raison pour sa vélophilie. Cf. la Rue de la République, certifiée sans pistes cyclables, où le cycliste a le choix entre les rails du tram (c'est interdit), les trottoirs (c'est dangereux et interdit à vitesse normale de vélo) et une seule et unique voie où il se fait évidemment pourrir par toutes les voitures, pressées d'aller s'arrêter au prochain feu rouge où il va naturellement les redoubler, pour recommencer le jeu jusqu'à la Joliette. Bref, aménagement imaginé par Marseille + Euromed = de quoi se méfier, grave.

 

 euromed-guesde_s.jpg

 

Premier mauvais signe trouvé en 10 secondes dans le document de présentation de l'aménagement : le mot "pistes cyclables" apparaît une seule fois en 10 pages, et pour dire qu'il y en a eu d'aménagées aux abords de la gare St Charles (super, quel dommage qu'elles ne soient pas connectées à quoi que ce soit par d'autres pistes : la Canebière, Saint-Mauront, la Belle de Mai ...). Le mot "vélo", lui, apparaît 2 fois, une fois pour signaler qu'il y a un local à vélo dans la résidence étudiante (vous voulez pas une médaille aussi, non ?), et une deuxième fois sur la dernière page pour dire que les rues "doivent accueillir bus et vélos" (comme par magie sans doute). Sur cette image générale de la Porte d'Aix, le cycliste avisé cherche naturellement la petite bête et croit la trouver ?

 

euromed-guesde-zoom_s.jpg 

Eh bien non ! en agrandissant le document original (à très haute résolution, 4 fois la largeur de son écran), le voilà bien attrapé : contrairement au projet rétrograde d'aménagement du Vieux-Port, il y a bien deux vélos ici, mais si, on les voit là, derrière l'arbre. Bon c'est des Vélib, faut pas déconner quand même,  ce bon Monsieur Decaux doit aussi y trouver son compte ! Quel rapport avec la Gare Saint-Charles et comment on y arrive ? C'est tout simple : avec un MAIL. Ben oui, bande d'ignorantEs, un mail, c'est un terme d'aménagement, ça fait moderne : une promenade qui va relier la Gare à la Porte d'Aix. Excellente idée !

 

euromed-mail_s.jpg

 

On en contemple l'image, époustouflante : on dirait bien qu'on va même pouvoir passer à vélo (plans inclinés), à condition bien sûr de zigzaguer adroitement entre les jolies dames qui l'arpentent gaiement. Faire une bande cyclable réservée pour que les cyclistes (et les minots du quartier sur divers objets roulants) puissent le traverser ou le dévaler sans risque ? Vous n'êtes jamais contents... On vous met des Vélibs sur un Mail, tout de même, si c'est pas moderne ça !

 

euromed-pelletan s

Bon, et une fois Porte d'Aix, débarqué de mon mail, je vais où avec mon vélo ? Ben pardi, rue Camille Pelletan, direction le Marché du Soleil et les quartiers Nord ! Sur cette encore bien belle image, je distingue 4 voies de couleurs différencées et les voitures semblent rouler au milieu : j'aurai donc deux belles pistes cyclables dans ce que j'imagine être une zone 30, de rencontre apaisée avec les piétons ? Incroyable, itsabeulibeubol !  Ils auraient enfin compris après tant d'années ?!

 

euromed-pelletan-schema s
Eh bien non, douche froide, il y a un schéma juste en dessous qui précise tout ça : on a pensé à tout le monde, sauf aux vélos (qui a dit, comme d'hab ?). 4 m 50 de trottoir - 2 m 50 de camionnettes de livraison (portières comprises) = 2 m d'espace à partager avec les piétons : la routine quoi... Soit dit en passant, à bien les regarder, la vue d'artiste et le schéma ci-dessus ne correspondent donc pas (4 voies de chaussée sur l'un, 3 sur l'autre)... et on ose espérer qu'on a pas prévu de faire passer les vélos sur le trottoir de droite (entre le poteau et la terrasse de café). Et voilà comment le projet ultra-moderne va déboucher sur une nouvelle rue de Rome, encombrée, incirculable et dangereuse. Non, on ne veut même pas savoir comment les gens vont descendre du bus... Bravo encore à Eurome(r)d et à la Ville de Marseille...

 

Car comme le conclut le document de présentation : "partager l'espace public c'est vivre ensemble". Certes, et la preuve en a encore été faite ici !! Au fait, pour conclure cette concertation, une réunion publique sera organisée le jeudi 17  février 2011 à 17H30 à la Faculté St-Charles, Place Victor Hugo 13003 Marseille. C'est le moment d'apporter tous les vélos que vous voudriez envoyer par mail à Euromed...

 

euromerde.jpg

 

On repense donc à cette affiche sortie il y a plusieurs années : sans aller jusqu'à partager sa conclusion, on constate que pour l'instant son diagnostic n'a pas été démenti, pas plus pour les transports durables que pour le reste...

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Aménagements idiots
commenter cet article
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 15:04

Dans la série, on s'amuse comme on peut : chacun jugera si c'est de l'art, ou du cochon, et à quoi ça peut bien servir...

 

  D'abord, une vignette spéciale dédicace, à tout seigneur tout honneur, à notre vélophobe préféré, le plus bête et le plus j'm'en'foutiste en la matière :

 

detourn-tian.jpg

 

Puis une jolie carte postale espécialement dédiée à l'inspirateur en chef de la pensée tout-voiture à Marseille, le plus désinvolte et le plus arrogant vis-à-vis du vélo ;

 

detourn-gaudin.jpg

 

Et enfin un bandeau spécialement dédicacé, coup de coeur, à un autre édile pour l'ensemble de son oeuvre, classée hors concours...

 

detourn-assante.jpg

 

Attention, pour cette dernière, un peu large pour l'affichage d'Overblog, voici (pour info) la partie droite ci-dessous, mais c'est bien l'image du dessus qui est complète :

 

detourn-assante-droite.jpg

 

NB : Toutes ces photos ont été trouvées en ligne, et expressément détournées de leur fonction publicitaire d'origine.

(Source : Blogs de ces élus sauf pour J.-C.G. : source, La Provence)

 

Il est bien entendu rigoureusement interdit de s'en resservir, surtout pour se moquer d'eux.

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Graphismes
commenter cet article
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 13:57

Aujourd'hui, un petit trajet à vélo qui mérite son pesant de cacahuètes : le chemin de la Parette, 13012 (au départ de la rue de la Boiseraie, jusqu'à la rue du docteur Cauvin). Comment ça, vous ne le connaissez pas ? C'est bien dommage, cet aménagement de piste cyclable à contre-sens d'un sens unique vaut son pesant de cacahuètes.

 

Ne serait-ce que parce qu'il concentre un certain nombre d'idiotie et de dangers régulièrement dénoncés sur ce blog, au moins qu'on a été en peine de choisir comment le classer, et dans quelle rubrique...Mais aussi parce qu'il a peut-être contribué à inspirer, ailleurs en ville, le fameux contre-sens de la rue Fontange...

 

schplaf-parette--1-.JPG

 

Départ du croisement avec la rue de la Boiseraie. Bon. On a beau y arriver sur une piste cyclable (qui contient en amont à l'est les plus beaux "Et schplaf ! le cycliste" de Marseille - à notre connaissance), on est quand même prévenus par ce petit panneau : les vélos ne sont pas les bienvenus sur ce qui ressemble pourtant à s'y méprendre, au sol, à un marquage de piste cyclable.

De là à dire que ce serait donc une piste cyclable interdite aux vélos ? Certes comme vous le savez bien, ce ne serait pas une première à Marseille, il en faut plus pour nous étonner ...

    schplaf-parette--2-.JPG

 

  En effet quand on s'élance, il y a quand même une belle contre-voie cycliste, à droite sur la photo (dont les symboles mériteraient bien un petit coup de peinture fraîche quand même), aussi large que la voie pour les voitures (à gauche).  Et même si ça monte un peu, ça roule bien ! Mais à cette hauteur, aucun mérite : on longe des murs et friches qui ne sont à personne, la rue est peu usitée, donc on est tranquilles.

 

schplaf-parette--3-.JPG

 

  Un peu plus haut, ça se corse : il y a une résidence dans la rue et (donc) des voitures garées et (donc) évidemment sur la (non-) piste cyclable. A partir de là on peut soit faire demi-tour, soit continuer à pédaler, en risquant sa vie à contresens (ce qui n'empêche pas de mettre en pratique sur la camionnette "R 633 KL" et ses copines, flanquées en pleine piste, ce que vous avez appris sur le post Comment faire comprendre à une voiture qu'elle est mal garée ...)

 

schplaf-parette--4-.JPG

 

De toutes façons, une fois votre forfait (civique) accompli, vous n'irez pas bien loin ! Puisqu'à la sortie du chemin de la Parette, rue du docteur Cauvin, la piste s'interrompt exactement comme on le devine sur cette image : en pleine sortie du virage, la ligne rejoint le mur de droite et l'on vous plante au milieu d'un sens unique, à contre-sens, et cette fois-ci sans aucune porte de sortie. Si ça c'est pas un aménagement idiot et criminel comme on les aime !

 

Bon bien sûr, vous n'y déboucherez que si vous avez suffisemment bien tenu votre droite pour ne pas vous manger en pleine poire la camionnette ici prise en photo (et qui n'a pas raté le photographe de grand-chose d'ailleurs). Voilà qui vaut bien un trophée Et Schplaf ! le cycliste final, pour la sortie du chemin. Alors, convaincuEs ?

Quand on vous disait que cette rue était un best-of de ce qui nous met en rage ...

 

incinerateur-marseille.jpg

 

Et cette fois-ci pour changer un peu, c'est chez ce bon M. Robert Assante que ça se passe, ce maire du 11-12ième arrondissement, bien connu des militants écologistes de la région PACA, comme l'homme qui ne voulait pas d'incinération à Marseille chez ses électeurs, mais en voulait bien à Fos-sur-Mer...

 

On en conlut que malgré l'image mensongère sur sa page d'accueil, il ne veut pas non plus trop de vélos chez lui (les blocs béton sur piste cyclable déjà évoqués plus haut, cherchez pas, c'est dans sa circonscription aussi !). Pollueur / menteur un jour, pollueur / menteur toujours...

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Et schplaf ! Le cycliste...
commenter cet article
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 12:00

Décidément quel succès ! Ci-joint la reproduction du nouveau courriel reçu de la part de Madame Laure-Agnès CARADEC, pour mémoire en charge des pistes cyclables à Marseille : 

  pf2-mail


Le CCE a bien sûr  dépêché unE émissaire sur le Boulevard Longchamp pour vérifier le travail des équipes municipales (comme la veille sur le Boulevard du Prado), cette fois-ci hélas en dehors des heures ouvrables (pardon pour certaines photos un peu plus floues, ou sombres). En voici le résultat sur les marques cyclistes refaites à neuf - noter que certaines de ces marques correspondent à la sortie de rues adjacentes, donc à des croisements effectifs des pistes cyclables du Boulevard Longchamp avec des voitures :

 
PF2-vélo (01)

PF2-vélo (02)

PF2-vélo (03)

PF2-vélo (04)

PF2-vélo (05)

PF2-vélo (06)

PF2-vélo (07)

PF2-vélo (08)

PF2-vélo (09)

Et par ailleurs, à l'invitation de Mme l'Adjointe au Maire, nous avons souhaité vérifier la remise à neuf du carrefour ô combien accidentogène du Palais Longchamp. En voici les passages traversants (Boulevard Montrichet et rue Espérandieu) enfin réhabilités (ici aussi, il s'agit de marques en pleine chaussée dont la visibilité est donc cruciale) :

PF2-vert (01)

PF2-vert (02)

PF2-vert (03)

PF2-vert (04)

PF2-vert (05)

CONCLUSION :

Cette concertation réussie est à n'en pas douter le début d'un partenariat fructueux de la Ville de Marseille avec ses citoyens, qui augure au mieux des échéances cyclistes à venir (semi-piétonnisation du Vieux-Port, etc, etc).

P.S. : Ah oui, tiens au fait, pour éviter toute ambiguité, précisons ici que sur ce post, et sur le précédent, le panneau "Peinture Fraîche" utilisé, ainsi que les courriels de l'Adjointe aux Pistes Cyclables sont, on l'aura compris, des faux grossiers.  Mis à part pour les logos, fonctions, noms etc. qui sont bien sûr exacts, ainsi que le fait que le très tonitruant Maire du 1er secteur n'affiche pas, pour le moment, plus de résultats tangibles que ses congénères de droite, à propos de vélo.

 

L'action a en tout cas bien amusé les passants qui se sont arrêtés nombreux pour poser des questions, et nous en féliciter. Elle n'a pas contre pas du tout intéressé la Police Municipale Cycloportée, dont trois agents nous ont contourné en plein posage de ces faux panneaux sur le Boulevard Longchamp, sans marquer aucun intérêt.

Et pour des symboles cyclistes repeints, vous pouvez toujours courir... Ou pédaler bien sûr ...

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Actions
commenter cet article
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 11:14

Ci-joint la reproduction du mail reçu de Mme Laure-Agnès CARADEC :

pf1-mail

 

Le CCE est évidemment allé directement constater l'action en effet très marquante des services techniques sur les fameuses marques très usées que nous signalions dans un post précédent : voici donc des photos de tous les symboles cyclistes enfin remis à neuf !    

 

  PF1-vélo (01)

 

PF1-vélo (02)

 

PF1-vélo (03)

 

PF1-vélo (04)

 

PF1-vélo (05)

 

PF1-vélo (06)

 

PF1-vélo (07)

  PF1-vélo (08)

 

PF1-vélo (09)

 

PF1-vélo (10)

 

PF1-vélo (11)

 

PF1-vélo (12)

 

PF1-vélo (13)

 

Et par ailleurs, voici aussi quelques photos des "zones vertes" qui annoncent l'entrée et la sortie des bandes cyclables sur le Prado Castellane - Rond Point, également remises à neuf, car elles en avaient bien besoin, par les services municipaux.

 

PF1-vert (01)

 

PF1-vert (02)

 

PF1-vert (03)

 

PF1-vert (04)

 

PF1-vert (05)

 

PF1-vert (06)

 

Pour une fois, force est de reconnaître que nous avons été bluffés. Merci beaucoup et bravo à la D.P.J.E.N.P.P.C de la Ville de Marseille !! 

 

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Actions
commenter cet article
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 14:31

 

Retour à la thématique "Et Schplaf ! le cycliste". Hélas, malgré le défi lancé, personne n'a réussi à proposer au CCE un plus bel exemple que ceux de la dernière fois (des blocs de béton barrant une piste cyclable), mais ça ne fait rien, on a encore des idées !

 

etschplaf-pierrot--1-_s.jpg

 

Avec notamment cet emplacement amusant, qui nous a déjà permis par le passé des échanges un peu frais avec les commerçants concernés et leurs clients. Et qui permet une figure de style intéressante, le seafood face crashing (ou écrasement facial dans les fruits de mer), dans un joli présentoir de crabes et crevettes sur lit de glace : la paillotte "Coquillages Chez Pierrot" !

 

etschplaf-pierrot--2-_s.jpg

 

Installée d'après nous depuis 2003 ou 2004, mais "depuis trois générations" d'après leur site web, au 355 avenue du Prado (ça fait de petites générations quand même, on ne vit pas vieux dans ce métier...), au carrefour du Prado 2.0 avec l'avenue de Mazargues, dit carrefour "de Saint-Giniez". Notez au passage que ledit carrefour est aussi frôlé par un couloir de bus : celui qu'on voit apparaître ici a sans doute mis fin à la carrière du photographe de chez Google Street View...

 

etschplaf-pierrot--3-_s.jpg
Bien évidemment, "Coquillages Chez Pierrot" est situé en plein sur, on vous le donne en mille, le fameux espace partagé piétons-cyclistes que le monde entier nous envie ! Et ce, en laissant généreusement une place de passage aux piétons et aux cyclistes donc, de 1,50 mètres de large en diagonale (mais plutôt 50 centimètres en arrivant de face, voir notre photo vers le nord-est !), avec un plot anti-stationnement en fonte d'un côté, un autre au milieu, et un bon coin d'étal en aluminium galvanisé de l'autre côté : idéal pour se refaire le portrait.

 

etschplaf-pierrot--4-_s.jpg

 

En période de fêtes, on l'imagine bien, ce maigre coin de trottoir est bouché une bonne partie de la journée par les chalands venus faire le plein d'huitres et de supions (et bien plus que sur cette photo prise au matin) ; on peut ajouter qu'en dehors des heures de bureau, il y a environ 3 fois sur 4, juste à la hauteur de la paillote, une voiture en stationnement interdit sur la route (sur le couloir de bus), notamment de livraison de la maison Pierrot.

 

etschplaf-pierrot--5-_s.jpg

 

Ici une photo dégagée en sens inverse (sud-ouest) pour prouver que le passage n'est pas plus agréable : pour prendre une image halieutique appropriée, on dirait un peu une nasse de fonte et d'aluminium qui se referme ...Bien malin le cycliste qui passe sans pratiquement devoir s'arrêter ni percuter quelqu'un ou quelque chose ...

 

etschplaf-pierrot--7-_s.jpg

 

Donc pour résumer : le cycliste pour passer a le choix (toujours plaisant) entre déranger tous les clients et se faufiler à coups de sonnette, ou risquer sa vie en passant sur le Prado 2.0, dans le couloir de bus voire au delà ! Ou alors bien sûr, reste la solution du seafood face crashing ...

La question n'est pas ici de s'en prendre à un commerce vraisemblablement installé là de façon légale, mais bien de constater, une fois encore, que la Mairie du 6-8ième de Monsieur Tian, notre superstar de la vélophobie, n'a pas réfléchi en 2004 plus d'un quart de seconde, à l'intérêt de maintenir une largeur de passage acceptable et sécure sur le trottoir, tout en laissant de la place aux clients. A sa décharge, manifestement l'exploitant n'y a pas pensé non plus.

 

etschplaf-pierrot--6-_s.jpg

 

Oui parce que bien évidemment de l'autre côté derrière la paillotte, il y a un espace d'un bon mètre, qui ne sert à rien (sauf à un arbre qu'une conception habile de la paillote aurait sûrement pu contourner). Et on aurait donc pu la reculer très facilement d'un mètre à la construction afin de pouvoir vivre dans la concorde ... au lieu de se croûter dans les bulots.

Merci à Google street view pour son aide à réaliser ce post.

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Et schplaf ! Le cycliste...
commenter cet article
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 11:00

Rhaââââââ....

Plus de deux heures de balade en musique, à un rythme sympa et dans une franche convivialité, avec le sentiment grisant que la ville de Marseille, pour une fois, appartient à ses vrais citoyens d'honneur, et pour finir le pot à prix libre de l'internationale cycliste...

Bravo à l'organisation pour ce vrai moment de fête partagée, de bonheur simple et garanti sans CO2 !


Démarrée il y a moins de deux ans, et rassemblant désormais plus de cent vélos à chaque édition, la Vélorution de Marseille, c'est le premier vendredi du mois, départ 20 h 30 place Jean Jaurès.


Laissez-vous tenter pour qu'on soit 200 à la prochaine !

(Droit à l'image : tout "dangereux agitateur cycliste" qui ne souhaiterait pas apparaître ici, ne pas hésiter à le dire !)

vlr-janv11--01-_500x375.jpg vlr-janv11--02-_500x375.jpg

vlr-janv11--03-_500x375.jpg

vlr-janv11--04-_500x375.jpg

vlr-janv11--05-_500x375.jpg

  vlr-janv11 (06) 500x375

vlr-janv11--07-_500x375.jpg

vlr-janv11--08-_500x375.jpg

vlr-janv11--09-_500x375.jpg

vlr-janv11--10-_500x375.jpg

vlr-janv11--11-_500x375.jpg

vlr-janv11--12-_500x375.jpg

vlr-janv11--13-_500x375.jpg

vlr-janv11--14-_500x375.jpg

vlr-janv11--15-_500x375.jpg

 

Plus d'infos sur le site de la Vélorution de Marseille !

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Actions
commenter cet article
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 13:54

Le Bagnolo-Trophée 2010 est attribué à la ville de Marseille

bagnolo-trophee-2010

Après Toulon en 2009, Carfree France décerne son bagnolo-trophée 2010 à la ville de Marseille, et plus particulièrement à son maire, Jean-Claude Gaudin, pour l’ensemble de son œuvre en faveur du tout-automobile et pour avoir fait de Marseille la « ville de la bagnole ».  

Dans la 2ème ville de France, quand une voiture s’arrête pour laisser un piéton traverser sur un passage protégé, le bipède se confond en remerciements. En effet, ici la voiture est reine et rien – ou si peu – ne doit entraver sa bonne marche. Les piétons le savent et ne se hasardent sur la chaussée que si l’horizon est vierge de tout véhicule. Quant aux cyclistes, ils jouent à chaque instant très gros dans les étroites rues de la cité phocéenne.

Récemment, la ville de Marseille vient d’enterrer un projet promis pourtant depuis 2008 durant la campagne électorale, à savoir la piétonnisation du Vieux-Port. Ce devait être le projet du siècle, celui qui révolutionnerait le cœur historique de Marseille et réconcilierait enfin les Marseillais avec leur ville.

Après un incroyable imbroglio politico-juridique, le seul projet urbain qui prônait une réelle rupture en bannissant la voiture du centre-ville de Marseille vient d’être écarté de la commission d’appels d’offre. Le récit détaillé de cette incroyable magouille a été fait par le site Rue89.

Marseille vient de rater à cette occasion une chance historique de sortir la ville du tout-automobile. Toutes les villes qui ont essayé de reconquérir leur centre ancien sont plébiscitées par tout le monde et toutes les expériences montrent qu’il y a un moment difficile, celui du changement d’habitudes et puis c’est le succès.

En outre, Marseille ne se distingue pas seulement par un urbanisme automobile typique des années 1970, elle mène également une politique tout à fait particulière en matière de mobilité. Que ce soit dans la construction de pistes cyclables interdites aux vélos ou l’interdiction des vélos-taxis sur le Vieux-Port, la ville de Marseille mène une politique particulièrement imaginative pour empêcher tout développement des alternatives à l’automobile.

Pour toutes ces raisons, Carfree France décerne donc son bagnolo-trophée 2010 à la ville de Marseille.

Nouveauté cette année, deux accessits sont décernés respectivement à Toulon, encore une fois, pour l’abandon de son projet de tramway qui fait de Toulon la plus grande ville française sans tramway et à La Réunion, qui vient d’abandonner un projet de tram-train prévu depuis plusieurs années au profit de la construction d’une route littorale de 2*3 voies.

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Hors Sujet &-ou Hors CCE !
commenter cet article
25 décembre 2010 6 25 /12 /décembre /2010 18:15

etvous-646px-Microphone électrostatique(wikipedia)

C'est vrai, ici, depuis juin 2010, on râle en essayant d'être le plus vexant possible, et on démonte les aménagements (parfois même physiquement), en essayant de taper nos édiles vélophobes là où ça leur fait le moins mal : au cerveau.

 

Mais on ne connaît pas toute la ville, toutes les réalisations ni tous les projets. On ne prétend pas tout connaître ! Et le temps nous manque pour répertorier les "Et Schplaf ! le Cycliste" qu'on aperçoit chaque jour...

 

Autant on se sait entourés de cyclistes enragéEs, autant les membles officiels du CCE se comptent à ce jour sur les doigts d'une main : Mr Miolito, Matou Tamer, Couguar Rider, Vélo dü Dolle...et quelques sympathisants déclarés mais non officiels.

 

Alors le moment est venu de vous demander :

Qu'est-ce qui vous fait râler, cyclistes marseillaisEs ?

De quoi est-ce qu'on a jamais râlé ici ?

Qu'est-ce qui vous ferait rêver, votre vélo et vous ?


Aimeriez-vous, vous aussi, traîner le Maire du 6-8ième, ficelé dans une charrette avec une sonnette de vélo dans la bouche, à la prochaine Vélorution ?

Quel est votre point dangereux préféré (ça peut servir pour en rire mais aussi pour en avertir les autres bien sûr...)?

 

A vous de répondre, en cliquant sur "Commenter !" (c'est sans inscription), on reprendra tous les posts dans l'article !

 

Joyeuses fêtes en attendant de nouvelles aventures,

 

Contributions reçues :

 

Forcer Gaudin à traverser Marseille à vélo, de bonneveine jusqu'aux aygalades !

Commentaire n°1 posté par Coco il y a 3 jours à 17h58

Je pense souvent à votre article sur l'archéologie urbains en voyant les symboles cyclistes qui continuent à disparaître tranquillement. Il faudrait en faire la cartographie et interpeller la Ville pour savoir si ces emplacements ne sont pas délibérément abandonnés.

Commentaire n°2 posté par M. Caloque aujourd'hui à 10h00

Bonjour à tous les protagonistes qui nourrissent et entretiennent ce site et merci de ce que vous faites sans concession.Il est vrai que je suis assez désabusé par la politique de la ville de marseille en matière de péplacement alternatif et donc vélo et je crois que cela n'est que le reflet plus général d'une gouvernance aveugle, sourde et obsolette.

Concernant marseille,dont je ne suis pas originaire ,une partie du problème se trouve aussi dans la mentalité des marseillais mais peut on rééduquer les gens je ne le crois pas sincèrement.En ce qui me concerne,j'aimerai voir fleurir des parking aménagés et sécurisés pour les deux roues, de véritables pistes cyclables gagnées sur le territoire des autos et une véritable police à deux roue sensibilisée à notre problématique et prête a sanctionner les comportements irrespectueux ,dangereux en vue d'une éradication totale.

Je pense malheureusement et j'en suis le premier désolé que c'est a ce prix là que nous pourrons instauré un respect de l'autre que nous n'avons pas dans ce pays et encore moins, beaucoup beaucoup moins à marseille. Je suis désolé si mes propos peuvent affectés certains autochtones mais je ne crois pas que c'est en magnant l'hypocrisie que les choses changerons.Merci à vous pour cet espace d'expression bonne fêts à tous LAURENT

Commentaire n°3 posté par laurent aujourd'hui à 10h25

 

 

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Documents
commenter cet article
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 10:35

(Mai 2011) : Bienvenue sur (curieusement !) l'un des post les plus lus de ce blog ! Bien évidemment son titre en trompe-l'oeil ne doit pas vous faire croire que quelque chose a changé depuis sur le Prado : pas un panneau n'a été posé, pas un mètre de ligne blanche ou un teston de symbole cycliste n'ont été repeints depuis... ils continuent donc à s'effacer dans l'indifférence générale, tandis que  les cyclistes et les piétonNEs continuent à s'emm... mutuellement.

 

Oui, oui, ça paraît incroyable, mais la Mairie du 6-8e, celle du cyclophobe Monsieur Tian, a finalement réalisé quelque chose d'utile pour les cyclistes sur l'ensemble du Prado qui va de Castellane au Rond-Point. Vous ne voyez pas ? Il faut dire que c'est pour une fois très bien fait ! C'est tellement énorme que le CCE avoue que cela lui a échappé : impossible de savoir de quand ça date exactement, disons d'il y a moins d'un mois en tout cas....

 

pistecyclableinterdite

Ne vous faisons pas languir plus longtemps : les arceaux arrondis, qui portaient les fameux panneaux "Interdit aux cyclistes de plus de 8 ans" (ceux qui ont fait marrer l'Europe entière, ces panneaux illégaux que le CCE a aimablement déboulonné, en délégation autonome de service public), ont tous été démontés ! Et même, les trous dans le revêtement au sol ont été rebouchés. Du coup, pas de photo : pour une fois, il n'y a plus rien à voir...

 

Pourquoi est-ce en soi un aménagement utile pour les cyclistes ? Eh bien tout simplement parce que, outre ces panneaux débiles, les arceaux eux-même étaient une vraie entrave à la circulation sur les "pistes cyclables" (ha, ha) du Prado, au même titre que les publicités Decaux et autres bittes & barrières anti-stationnement.

 

Bref, ça fait juste 30 trucs en moins sur le chemin pour emboucaner les piétons et les cyclistes : ça n'en est pas moins un progrès. Ils ont quand même fait une belle carrière d'obstacles de 19 mois environ, de leur installation en mai 2009 à leur démontage en novembre ou décembre 2010...

 

panneau_piste_cyclable.gif

Bon bien sûr, une autre solution plus durable et intelligente aurait été de les utiliser, puisqu'ils étaient là, pour réaffirmer au contraire la présence de "pistes cyclables" (ici, un panneau "piste cyclable obligatoire" à titre d'exemple), et se rapprocher ainsi d'un aménagement normal et acceptable. Mais enfin comme le disait Georges Brassens : "Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c..., on est c... !"

 

Pour conclure, nous souhaitons tout de même signaler qu'en tant que co-opérateurs bénévoles du démontage de ces panneaux, il ne nous semblerait pas anormal de recevoir une jolie carte de voeux de la Mairie du 6-8ième, ou une invitation à des voeux 2011, voir même une boîte de chocolats, d'autant qu'elle n'a jamais jugé utile, ni courtois de répondre, même pas un gros mot, à notre fameux courrier à boulons.

 

Cela étant pour Noël, soyons modestes et réalistes en temps de crise, nous aimerions un tout petit cadeau : qu'on repeigne un tout petit peu les symboles cyclistes bientôt disparus sur ce même Prado. Mais bon, on a hélas passé l'âge de croire au Père Noël.

 

Joyeuses fêtes à tous les usagers non motorisés du Prado !

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Documents
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Collectif Cyclistes EnragéEs
  • Le blog de Collectif Cyclistes EnragéEs
  • : Le collectif des cyclistes marseillaisEs qui ne veulent plus être gentilLEs........... (Félicitations, insultes, contributions bienvenues : collectifcyclistesenrageEs[a]yahoo.fr)
  • Contact