Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 12:31

Vous souvenez-vous de ce bien beau Plan d'Urgence pour la Qualité de l'Air, dont nous vous parlâmes dès sa sortie en février 2013 ? Non ? Flemme de relire le post ?

Il contenait 38 mesures d'urgence pour la qualité de l'air dont les n° 23 à 26, spécifiquement dédiées au développement du vélo (et de la marche). Ce PUQA (affectueusement surnommé "Y'a Puqa !" par nos soins dès le début), devait donc être animé par un CIQA, Conseil Interministériel de la Qualité de l'Air. Animé urgemment par définition, hein, on allait voir ce qu'on allait voir ?

 

Il s'est donc réuni "urgemment" le 18 décembre 2013 (... 10 mois plus tard), pour faire le point sur la mise en oeuvre de ces 38 mesures, de nature à réellement changer de braquet une bonne fois pour toutes, en première analyse, sur le vélo comme sur le reste !

 

En déroulant la page dédiée au CIQA/PUQA sur le site du Ministère, après un communiqué de presse bien lénifiant qui précise que, à peine 2,5 ans après que l'UE ait attaqué la France en contentieux sur le sujet, on va prendre en compte les particules fines dans de futurs déclenchements de circulation alternée (quelle audace...), on se rend sur la page :

Favoriser le développement de toutes les formes de transports et de mobilités propres par des mesures incitatives, .

... page qui contient nos fameuses 4 "mesures vélo"...

Où l'on trouve enfin le Graal à télécharger : l'état d'avancement des 4 mesures dites "Favoriser les transports et mobilités propres par des mesures incitatives" (fichier PDF, une page recto/verso...)

 

On ouvre ce document avec gourmandise et là, que voit-on ?

mesure 23 - compétence service public vélo : disposition figurant dans la loi "Modernisation de l'action publique territoriale" en attente d'un vote définitif (au 18.12.2013).

mesure 24 - Evolutions réglementaires pour promouvoir les modes actifs : à réaliser dans un Plan National Mobilités Actives "courant 2014".

mesure 25 - développement d'une politique cohérentes de l'intermodalité par les collectivités(dont itinéraires cyclables) : disposition figurant dans la loi "Modernisation..." (idem que mesure 23...)

mesure 26 - indemnité kilométrique vélo : lancement d'une expérimentation avec des volontaires, réflexion dans le futur "Plan National des Mobilités Actives" (courant 2014 dont si on a bien suivi).

 

Savez-vous lire entre les lignes ? Les mesures 24 et 26 sont renvoyées à un énième plan ultérieur (quid du Plan Vélo annoncé il y a quelques mois au fait  ? disparu corps et biens sans doute ?), rien n'est fait, ni précisément prévu sauf une expérimentation avec des volontaires (là où une simple notion de rééquilibrage entre citoyens bagnolards indemnisés et non bagnolards non indemnisés exigerait une loi immédiate...)

 

Quant aux mesures 23 et 25 (finalement celle qui nous intéresse le plus), eh bien allons donc voir cette Loi pour la Modernisation de l'Action Publique Territoriale : ça tombe bien, elle a justement été publiée tout fraichement comme texte n° 3 du Journal Officiel de la RF, daté du 28.01.2014 !

 

Et là normalement, vous baillez : ah non ! Pas moyen de lire cet énorme pensum abscons, rien à faire, même pour y trouver des vélos et des pistes cyclables !

 

Bon... avouons-le... Nous non plus, on a pas eu envie ! Par contre il y a un outil merveilleux dans les navigateurs Web qui s'appelle "rechercher" et qui permet de cibler les thématiques sans risque de les louper.

 

Voici ce que donnent diverses recherches d'occurrences de mots dans cette loi qui, rappelons-le, doit nous permettre enfin de développer intelligemment le vélo, la marche et les mobilités propres en France...

modes doux : 0 ! (ça tombe bien, on aime pas l'expression, comme vous le savez...)

modes actifs : 0 !

vélo, vélos : 0 !

marche : 0 !

pied : 0 !

piste, pistes : 0 !

cyclable, cyclables : 0 !

Zone 30 : 0 !

Zone de rencontre : 0 !

Double sens : 0 !

itinéraires : 2 ! ...mais sans lien avec le vélo...

bicyclette : 3 ! ... mais pour évoquer, et sans contrainte aucune, la possibilité de mettre en place une location de vélos.

aménagements : 7 ! ... mais sans lien avec le vélo...

déplacements : 6 ! ... mais à chaque fois, dans le terme "Plan de déplacements urbains"...

 

Alors certes on a pas tout lu mais, sans utiliser aucun de ces mots, on voit assez mal comment cette Loi pourrait bien mettre en place quoi que ce soit de concret qui ait le moindre lien avec le vélo et/ou la marche sans employer au moins une fois un de ces termes.

 Qu'en pensez-vous ?

 

Se peut-il qu'un sujet aussi "urgent pour la qualité de l'air" ait pu passer à la trappe après un an entier de réflexion et alors que l'Union Européenne nous donne la chasse sur le sujet, qui pourrait nous coûter des millions en amendes bientôt ?

 

Mais peut-être avez-vous déjà fait, enfant, cette blague à quelqu'un ?

Pour rire, on prépare 'x' emballages cadeaux de plus en plus gros, imbriqués en poupées russes, et quand on a tout déballé, on constate qu'il n'y avait rien, dans le plus petit paquet.

Ca n'a jamais fait rire la personne malheureuse qui ouvrait tous les paquets...


Ici c'est pareil et c'est toujours pas drôle :

IL N'Y A RIEN POUR LE DEVELOPPEMENT DES MODES ACTIFS, VELO OU AUTRE, QUI AIT ETE ECRIT DANS LA LOI QUI DEVAIT DEPLOYER LES MESURES PHARES DU PUQA EN LA MATIERE...

Les baisé(e)s, comptez-vous !?

 

Non, on ira jamais défiler avec les hystériques de tout poil qui sont en "colère" certains "jours", et qui en plus défendent exclusivement des principes inégalitaires et rétrogrades.

Mais là, vraiment, on est plus enragéEs que jamais contre la non-politique nationale en la matière et d'ailleurs, enragéEs, nous ? On l'est tous les jours, merci !

 

Quand on voit l'état local du portage du dossier vélo....

  [ Pour les prochaines municipales à Marseille ? nul à droite, hypothétique à gauche, car au fond d'un paquet cadeau  - encore un ! - éventuel du PS à EELV en échange d'une alliance, DONC si et seulement si la gauche gagne ET QUE les listes EELV font un bon score...]

 ... il est évident que si l'impulsion ne vient pas règlementairement d'en haut, on est foutus.

 

DONC : on est foutus, CQFD.

 

Cyclistes, cyclistes, marcheuses, marcheurs !

 

On arrête de discuter et d'être pris pour des imbéciles : maintenant, on a vraiment tout essayé et trop attendu pour rien...


Y'a PUQA développer notre propre solution : partir en guerre !

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Documents
commenter cet article
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 10:21

Caselli-gare-comme-une-merde--1-_s.jpg

Ca ne s'invente pas... Va falloir nous croire sur parole mais notre photographe est formel : cette voiture Peugeot immatriculée CR 607 BT 13 / CR-607-BT-13 , contenait bien le Président de la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole, jeudi dernier. A 100 mètres à vol d'oiseau du Palais du Pharo, siège de la CU-MPM, il est vrai que ça n'a rien d'invraisemblable...

Garé comme une merde donc, on imagine pour acheter du tabac ou un journal au coin, le chauffeur d'Eugène Caselli n'est manifestement pas trop harcelé par son "chauffé" pour donner l'exemple aux marseillaiSEs...

 

Caselli-gare-comme-une-merde--2-_s.jpg

Admirons le travail de l'artiste : garé de traviole, même pas collé au trottoir, dépassant non pas sur une, mais sur 2 rues à la fois (Pasteur et Suez), la bagnole posée sur un cédez le passage. Juste avant les zébras de l'arrêt du bus 83 situé à cet endroit et qui ne pourrait donc pas passer. Et le tout en face de travaux qui mangent déjà une partie de la chaussée. Chapeau bas.  Maintenant, imaginez vous juste être un cycliste arrivant d'où nous sommes, et devant tourner à droite. 

 

caselli-vp-1.jpgConclusion, on en revient toujours à notre petit détournement, qui vaut décidément mieux qu'un long discours : faut que ça rentre ça, c'est pas si compliqué : amiEs des transports actifs et de l'air pur ? Caselli vous emmerde ! A sa décharge : qui a lui donné un inoubliable exemple ? Souvenez-vous...

 

pp-eelv-sept2011_s.jpgL'élu d'EELV centre-ville soi-même, Sébastien BARLES, lors de l'inauguration de l'Ecomotive, local des VertEs de Marseille (dans sa voiture  875 BVY 13). Photo datant d'il y a 2 ans nous direz-vous ? Elle reste exemplaire, non ? D'autant que le même BARLES a encore été pris lui aussi, vendredi 06.12.2013, en flagrant délit de foutage de gueule des cyclistes.

 

Venu benoitement à pied, bicyclette à la main, au démarrage de la Vélorution de décembre (Girafe / Canebière), il a tranquillement distribué un tract totalement hors sujet pour sa liste "Le Sursaut" avec un sbire (qui était au moins venu sans vélo, lui), avant de repartir à pied comme il était venu, sans aucunement participer à la balade cycliste revendicative. Il est vrai qu'on l'avait déjà vu plusieurs fois à des départs de vélorutions, venu se montrer avec un vélo... avant de remonter bien sagement sur son scooter.

Tout à fait comme Caselli se faisant prêter un vélo pour faire une jolie photo, en somme...

 

Commencez-vous à comprendre pourquoi Caselli est si confiant, dans le cadre de sa candidature à la Mairie du 2-3, d'avoir EELV allié avec lui dès le premier tour (source La Provence, 06.12.2013) ? Mêmes pratiques jmenfoutistes, communication malhonnête, inefficacité chronique : Caselli a toute raison de croire qu'il n'y a pas l'épaisseur d'une feuille de papier à cigarette entre eux...

 

Alors à l'usage des VertEs qui seraient mal-comprenantEs : que vous ne soyez pas assez nombreux pour peser et être plus entenduEs à la CU-MPM (comme vous nous l'avez écrit), c'est un fait...  Que vos propres pratiques ne soient pas exemplaires, passe encore...

Mais toute alliance avec Caselli, ennemi objectif des modes actifs à Marseille (comme on l'a tant de fois démontré sur ce blog), sera évidemment interprétée comme une déclaration de guerre à toutes celles et ceux qui voudraient faire de Marseille une ville plus cyclable, donc plus propre et moins embouteillée...


Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Emm...bêtons les chauffard(E)s
commenter cet article
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 10:21

 

rdptduprado--01-_s.jpg

Ayé ! Grande réussite d'aménagement municipal à la Gaudin-Caselli, l'aspirateur à bagnoles Prado Sud est ouvert, et en avance s'il-vous-plaît, depuis le 15 novembre 2013 !

Un projet moderne, puisqu'il n'a que 20 ans d'âge environ...

Avec un beau "Partenariat-Public-Privé" comme Jean-Claude et Eugène les aiment : concession jusqu'en 2055 à la société Prado Sud (Vinci+Eiffage), qui va se payer pendant 42 ans sur la laine du bagnolard à 1,90 euros le passage dans ce seul tronçon (en plus de 35 millions initialement piqués dans nos poches à touTEs).

Alors heureux, heureuses les bagnolardEs ? C'est bien ce que vous vouliez non ? Non ?

 

rdptduprado--02-_s.jpg

Parce que nous en surface, ça nous paraît, comment dire, pas tout à fait agréable, ni même abouti esthétiquement, pour un des rond-points les plus emblématiques de Marseille... Même si on nous a fait l'aumône récente (charité chrétienne avant Noël ?) de repeindre les passages cloutés.

 

rdptduprado--03-_s.jpg

  Evidemment les fans de Loebotomie nous diraient : vous n'êtes jamais contentEs, trompettes à pédales que vous êtes, regardez, c'est trop bien, on se croirait sur un circuit de course auto : il manque juste les bottes de paille et un peu de peinture rouge et blanche !

 

rdptduprado--04-_s.jpg

Et pis vous plaignez pas : on vous a enfin fait un passage pour piétons, vélos et autres véhicules de t... sur lesquels vous circulez (après que vous ayez prétendu que soi-disant c'était quasi-impossible de passer en sécurité ici, à pied ou à vélo). Il est vrai qu'on voit tout de suite ici que le passage est devenu aisé et agréable, et que piétons et cyclistes ne peuvent pas se gêner...

 

rdptduprado--05-_s.jpg

D'autant qu'une bonne âme (Dèdou ou Doumè, c'est pas des mauvais bougres vous savez...), peu avant qu'on ait le temps de s'en indigner, a réalisé que les Personnes à Mobilité Réduite arrivaient ici dans un cul de sac, et a jeté il y a quelques jours une poignée de macadam pour qu'ils puissent passer ce méchant trottoir. Esprit de noël encore, et pour ces sous-contribuables ? C'est trop gentil !

 

rdptduprado--06-_s.jpg

  Bon et puis derrière on en a déjà parlé au moins 2 fois : blocs béton sur piste, chicane casse-pattes ou casse-gueule au choix, issue d'une très ancienne bordure d'arbre que personne n'a jamais daigné rogner...

 

rdptduprado--07-_s.jpg

... C'est pourtant pas faute d'être repassés là 4 ou 5 fois avec la machine, pour fabriquer un beau patchwork de macadams d'âges et de qualité variée (la dernière fois qu'on en a vu un presque aussi beau, c'était au Caire, ou à Phnom Penh peut-être ?...)

 

rdptduprado--08-_s.jpg

  Ah ouais, l'autre côté, bien connu de nos services aussi : le passage piéton/vélo est toujours aussi pratique et aisé entre bloc béton, bitte en fer, arbre en bois, etc (ah, et puis on a pas jugé utile de repeindre les bandes jaunes, ici).

 

rdptduprado--09-_s.jpg

Ah ! Le bloc béton pleine piste, tel que théorisé par le grand aménageur durable Robert Assante, semble être pérennisé ici : il y en a 6 ou 8 d'entre eux, pour soutenir des lampadaires devenus manifestement permanents. 

 

rdptduprado--10-_s.jpg

En voici un autre beau spécimen - qu'on aurait évidemment pu foutre ailleurs que dans le passage depuis 2011 si on ne v/nous pissait pas à la raie...A croire qu'il n'y a que les bagnolardEs qui votent, dans cette ville...

 

rdptduprado--11-_s.jpg

Séquence émotion tout de même : le petit Mounir qui avait inocemment laissé sa trace dans le béton dès le début des travaux, doit bien être au collège, voire au lycée à l'heure qu'il est ! Mais il peut toujours repasser voir ici, au milieu du patchwork, sa petite signature enfantine...

 

rdptduprado--12-_s.jpg

  Tout comme d'ailleurs le signataire de ce toujours-ô-combien-d'actualité "Casse Toi Anigo", écrit sur un panneau inutile et oublié depuis longtemps par les forces ouvrières municipales, mais qui encore arrive bien à nous emmerder un peu aussi, avec ses deux petits blocs béton à lui...

 

Une fois encore, Marseille est à la hauteur de sa réputation : tout pour la bagnole et les autres peuvent CREVER !

Si le tunnel du Prado "compresse le temps" selon la Provence (16.11.2013), les "aménagements" du Rond-Point du Prado eux, vous compresseront plutôt la gueule, si vous ne faites pas attention où vous posez les pieds, les roues ou les roulettes !...

 

PS : euh... pour le Clou Rouillé 2014, on s'emmerde pas, on fait un copié-collé okay ?

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Aménagements idiots
commenter cet article
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 11:39

  A vrai dire après ce reportage rue de Maillane, un petit coup de blues nous a pris... tout notre classification de posts semblait à revoir, devant une telle compilation.

Fallail-il la traiter en aménagement idiot (c'en est probablement un), en Emm...bêtons les chauffardEs (un sacré paquet photographié ici), ou bien en Et Schplaf ! Le cycliste... (car il y a des dizaines de possibilités ici) ?

Pfff... Dur boulot que le nôtre. On a choisi "Et Schplaf ! Le cycliste...", mais sans conviction...

 

Maillane (1) s

Boulevard de Maillane, Marseille 13008, donc

Une rue en sens unique sur laquelle Dèdou et Doumè, nos amis des forces ouvrières municipales, ont cru bon de déverser un trop-plein de peinture verte, afin de créer un double-sens cyclable. Et se compter l'air de rien, 2 ou 300 mètres d'aménagements cyclables en plus, sur leur très pauvre bilan 2013...

Et ceci a priori sans avoir aucunement les moyens de faire respecter ce nouvel aménagement.

"Fin de mandature, on finit la peinture..."

 

Hé, c'est que pour claquer les 20 millions d'euros par an pour le vélo promis par leur patron Gégène, y'a encore de la marge en 2013, il doit rester dans les 19 999 500 € environ ...

 

Maillane (2) s

  Ah ça de la peinture verte il y en a bien comme il faut, pour une fois : à l'intersection de sortie Place Razzenti, force est de constater qu'on ne peut pas rater la bande cyclable, pour un peu ça piquerait les yeux...

 

Maillane--3-_s-copie-1.jpg

Par contre, sur l'ensemble de la rue, ce contre-sens cyclable vient manifestement contrarier des habitudes de stationnement sans qu'on ait proposé autre choses aux bagnolardEs qui habitent ici (ni sécurisé la bande cyclable par un accotement quelconque). Ils n'ont donc rien changé à leurs habitudes : c'est à grand-peine qu'on suit ensuite la piste cyclable...

 

Maillane--4-_s-copie-1.jpg

... qui se retrouve bien planquée sous les roues peu scrupuleuses, voire totalement jmenfoutistes, que l'on voit ici. On imagine tout de suite le confort et la sécurité à remonter à vélo cette rue à contre-sens comme l'aménagement nous y invite...

 

Maillane (5) s

Par moments, l'effet vert jouant quand même, il arrive qu'elle réapparaisse... 

 

Maillane--6-_s-copie-1.jpg

  ... pour mieux disparaître à  nouveau, une fois passée l'intersection ou le parking concerné.

 

Maillane (7) s

Au moins ces quelques occurrences offrent un espace possible au cycliste à contre-sens pour se réfugier et éviter la mort... 

 

Maillane (8) s

Devant le soin que mettent les chauffardEs à éviter cette couleur, on se prend à rêver d'une piste uniformément verte - qui sait si ça n'aurait pas pu marcher ?

 

Maillane (9) s

  Et pour finir, une vue de la rue depuis sa "nouvelle entrée pour les cyclistes" (côté Parc du 26e Centenaire) qui permet d'évaluer la possibilité de circulation cycliste à contre-sens.

 

Papas et mamans qui sortez du parc avec les petits montés sur bicyclettes et draisiennes, n'hésitez plus, le Boulevard de Maillane est à vous, lancez-vous !


Et pensez à passer à Bagatelle dire merci à Dominique TIAN, ami des vélos bien connu, pour ce bel aménagement dans sa circonscription !

 

.... Et Schplaf-schplaf-schplaf-schplaf, toute la famille cycliste...

 

PS, à tout seigneur tout honneur... GaréEs comme des merdes Boulevard de Maillane, photos à l'appui :

219 AJD 13

AK-066-ET-13 / AK 066 ET 13

AX-286-XK-13 / AX 286 XK 13

5212 YZ 83

CP-888-DY-83 / CP 888 DY 83

2741 YX 13

BM-664-KB-13 / BM 664 KB 13

BA-598-CQ-13 / BA 598 CQ 13 

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Et schplaf ! Le cycliste...
commenter cet article
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 10:31

A la croisée des chemins entre :

- les intérêts des grands groupes à qui on a vendu allègrement la ville,

- les intérêts des éluEs dont notre célèbre autiste de la bagnole,

- les renoncements en rase-campagne du gouvernement actuel en matière d'écologie,

- le simple respect de la loi,

- le risque financier de devoir payer des amendes à l'Europe pour pouvoir continuer à polluer (faut le faire non ?!)

- et surtout notre santé à touTEs, et celles des pratiquants du vélo et de la marche en particulier...

 

voici VRAIMENT une pétition à signer et à faire tourner !

 

marseillepqtutousses.jpg

 

 

http://change-production.s3.amazonaws.com/photos/email/Templates/spacer1.gif

 

http://change-production.s3.amazonaws.com/photos/email/Templates/spacer1.gif

 

 

http://change-production.s3.amazonaws.com/photos/email/Templates/spacer1.gif

 

de Collectif Anti Nuisance L2 (CAN L2)

 

 

Marseille est un des 15 points noirs de l'Europe en matière de pollution de l'air. Marseille où cette pollution est responsable de 200 morts par an et où les marseillais perdent 8 mois d'espérance de vie chaque année.

Dans ce contexte, le projet autoroutier urbain L2 offre une opportunité rêvée d'épurer l'air pollué généré par les 120 000 véhicules qui y circuleront chaque jour, notamment en captant les polluants concentrés dans le tunnel de Montolivet, le plus long tunnel de cette future autoroute urbaine.

Pourtant, et en totale contradiction avec le Plan de Protection de l'Atmosphère et les recommandations de l'ADEME, le Ministre ne prévoit pas d'imposer à l'entreprise Bouygues, en charge du projet autoroutier, de traiter par filtration cette pollution.

Pourquoi rejeter dans l'atmosphère marseillais un air chargé de particules mortelles, sans les avoir éliminées au préalable par un système de filtration, et aller à l'encontre des normes légales ?

Depuis maintenant 3 ans, notre Collectif  - Collectif Anti Nuisances L2 (CANL2)-  dialogue, argumente et maintenant se bat pour la maîtrise des nuisances qui seront générées par  la future autoroute urbaine L2 : respect des lois environnementales, respect de la concertation…

Concertation: une pratique imposée par la loi mais non respectée, qui se limite à de la Communication avec une grande part de dissimulation. Le simple rappel à la loi aurait dû suffire à satisfaire nos exigences.

Nous avons donc décidé de solliciter votre soutien afin de mettre un coup d'arrêt aux décisions irresponsables et lourdes de conséquences sanitaires et économiques.

En effet, non seulement l'air des marseillais ne sera pas épuré et mettra leur santé en danger,mais en plus la France devra payer des pénalités à l'Europe si elle ne respecte pas les normes européennes en matière de qualité de l'air, soit 11 millions d'€ d'amendes et de pénalités par an. Normes hélas fréquemment dépassées puisque rien que pour Marseille entre janvier et septembre 2013, le seuil d'alerte a été dépassé 29 fois.

Aidez-nous et aidez Marseille par votre soutien citoyen afin que nos politiques fassent pression sur l'Etat et que les élus qui s'engagent se sentent soutenus à leur tour et donc pour que l'air de Marseille soit purifié.

Exigez avec nous :

 - Que l'Etat ordonne à Bouygues de traiter, par une filtration, l'air vicié des tunnels, avec une réelle prise en compte des têtes de tunnel (c'est en effet là que la pollution sera  concentrée).

 - Que l'Etat mette en place une station fixe de mesure des polluants, indépendante de Bouygues. 

 

http://change-production.s3.amazonaws.com/photos/email/Templates/spacer1.gif

 

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Actions
commenter cet article
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 10:31

loebotomie-crash.jpg

 

La Loebotomie continue ses ravages en Alsace pour la 4ième année consécutive... On a déjà tout dit et écrit sur cette pénible maladie, ceux qui la subissent et ceux qui l'entretiennent avec des finances publiques, lors de la saison 2 et de la saison 3.

 

C'est juste un peu moins hors-sujet que d'habitude puisque ... (source Dernières Nouvelles d'Alsace / www.dna.fr)

Le collectif Ras le rallye poursuit ses actions avec une vélorution ce samedi. Mode d’emploi : un circuit à vélo dans la ville pour dénoncer la tenue du 4e Rallye automobile en Alsace, du 3 au 6 octobre.

Le 13 septembre, une délégation de Ras le rallye remettait un chèque factice de 12 millions d’euros au conseil régional, pour dénoncer une nouvelle fois le coût de l’événement, imputable aux collectivités. Ces 12 millions d’euros sont l’addition des quatre éditions organisées depuis 2010.

Ce samedi, le public est invité à jouer de la sonnette à l’occasion d’un parcours à vélo, autrement appelé vélorution, qui va relier les sièges des collectivités alsaciennes.

 

Rendez-vous est donné à 14 h devant la maison de la Région. Via la gare et les grands boulevards, le cortège se rendra ensuite à l’hôtel du département, avant un terminus place Broglie, sur les marches de l’Opéra, symboliquement proches de l’hôtel de ville.

 

velorution-raslerallye.jpg


Entre 100 et 150 cyclistes sont attendus par les organisateurs (note du CCE : ...mais ça c'était AVANT ce post ;-))

Avant le départ, plusieurs prises de parole sont annoncées : de François Giordani de l’Astus – usagers des transports publics – d’Alain Jund pour Europe Ecologie-les Verts, de Monique Fritz, de l’A ivar (Aide aux victimes des accidents de la route).

Constitué dès 2010, le collectif Ras le rallye rassemble une trentaine d’associations ainsi que des élus.

Parmi ses membres, Greenpeace, le CADR 67 (Comité d’action deux roues) (voir "Il était une fois la Vélorution") ou encore la Ligue contre la violence routière.

Depuis quatre ans, ils dénoncent par leurs actions ce que le Rallye d’Alsace coûte au contribuable alsacien, mais aussi ses conséquences sur l’environnement, sans oublier la question de la sécurité routière.

Samedi 21 septembre à partir de 14 h. Rendez-vous place du Wacken, devant la maison de la Région.

Strasbourgeois, faï avans !

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Hors Sujet &-ou Hors CCE !
commenter cet article
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 12:06

Il était annoncé comme un serpent de mer depuis 2007 (première occurrence retrouvée online : ici en janvier 2008 !). On allait voir ce qu'on allait voir : ce schéma, à l'instar de ceux pris par la CU de Strasbourg (... en 1978 pour le premier...), le SDMD allait ENFIN définir une politique cyclable volontariste et adaptée à la deuxième ville de France !

 

On l'avait donc guetté avec attention pendant des mois, qui sont devenues depuis des années : le Schéma Directeur des Modes Doux de la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole, parfois appelé aussi Schéma de Développement des Modes Doux de la CU-MPM ... ! L'ami Fornairon était même explicitement reparti à sa recherche il y a quelques mois... pour constater qu'il n'existait toujours pas.

 

Les éluEs d'EELV à la CU-MPM nous avaient également répondu que pour le valider, il faudrait d'abord élaborer un plan d'action ... appuyé sur un calendrier... lui-même à adopter par un comité de pilotage ... restant à créer ... parmi des éluEs pas motivéEs. Bref, on a pu établir collectivement en avril dernier que le SDMD n'existait pas.

 

Ce qui n'empêcha pas - Ô Divine Surprise Casellique - le PDU mis à l'enquête publique à ce moment-là, de renvoyer sur lui pour tout ce qui concernait les modes doux actifs ! Tout comme d'ailleurs le Plan Climat de la CU-MPM adopté, lui, fin 2012 - allez vérifier si vous voulez !!

 

Et donc... l'enquête publique du Plan de Déplacements Urbains a bien eu lieu. Nous y avons contribué, bien sûr (notamment pour demander où était le SDMD, entre autres choses), par 3 pages manuscrites en date du 2 avril 2013.

Et soit dit en passant, la conclusion de cette EP s'est aimablement assise sur nos commentaires et suggestions (comme sur celles de la quasi-totalité de la société civile d'ailleurs ! ).

 

Le processus suivant son cours, on a donc fini par déboucher logiquement sur un vote : le 28 juin 2013, en Conseil Communautaire, a été voté par la Délibération D07P7, l'adoption du PDU de la CU-MPM !

 

Avec une politique cyclable toujours adossée concrètement (...en dehors des belles intentions affichées partout dans le texte du PDU et pour certaines, copiées-collées du précédent...), sur ce désormais mythique SDMD...

 

SDMD-a-l-echelle-100---avril-2013---zomm.jpg

 

Et c'est là, en lisant la délibération, que nous avons enfin compris ! Car celle-ci a fait changer, sur le PDU, 2 cartes peu lisibles dans le projet : les "fameuses" cartes de la page 47 et 62. Cartes illisibles bien connues des gens s'étant penchés sur ce document ... Ci-dessus le détail de la page 47, soit la plus complète des deux, telle que présentée sur la version web du PDU soumise à l'enquête en avril 2013, à l'échelle 1 ! (ce qui en version papier A4 donnait visuellement pile la même chose...)


Et comment s'appellent-elles donc, sur le projet final, ces deux cartes ? (ce qui nous avait échappé sur la version soumise à l'Enquête Publique, avouons-le, mais c'était écrit beaucoup moins gros dessus...) ? Elles s'appellent "Schéma Directeur des Modes Doux" ! Ha Ha !

 

Ben ouais ! Qu'est-ce que vous ne comprenez pas enfin ? Ouvrez un dictionnaire, s'il le faut !

Schéma n.m. : 1. Dessin, tracé figurant les éléments essentiels d'un objet, d'un ensemble complexe, d'un phénomène, d'un processus... Laissons tomber le sens n° 2 qui nous embrouille, avec des histoires d'explications des détails d'un projet de longue haleine, etc.

 

Un schéma, littéralement, c'est un dessin, et voilà, ni plus ni moins !

 

Et TOUTE LA POLITIQUE CYCLABLE DE LA CU-MPM , cette politique qui va dépenser 20 millions d'euros par an (Caselli l'a promis en juin dernier !TIENT DONC SUR LES SCHEMAS DE LA PAGE 47 ET 62 de son PDU, adopté le 28 juin 2013, CQFD !!

 

A ce stade, vous devez être impatientEs de la découvrir, la page finale 47 : en voici le détail toujours à l'échelle 1 - on vous a juste rapproché titre et légende, pour que tout tienne sur l'image !! Faites nous confiance, il n'y a rien de plus sur la page 62...)

 

SDMD-a-l-echelle-100---final-juin-2013---zomm.jpg

ET VOILA, VOUS L'AVEZ, LA POLITIQUE CYCLABLE DE LA CU-MPM JUSQU'EN 2023 ! Alors ? Heureuses ? Heureux ?

 

Attendez... Malgré un zoli schéma comme ça vous ne pigez toujours pas la politique cyclable de la CU-MPM ? Mais enfin les cyclistes, vous êtes pas un peu "rennés" des fois ?

 

Alors bien sûr à ce stade, il restera au moins une persifleuse, sans doute non cycliste, appelons-la Monique, qui va dire : oui mais aussi, vous faites esseuprès, c'est un Pé-Dé-èFe (et donc, à l'instar d'un plan de la RTM) on peut le zoomer autant qu'on veut ce schéma, et donc découvrir exactement ce que recouvrent ces traits de couleur !

 

Certes Monique, on y a pensé aussi car ça tombe sous le sens : pour un schéma de cette importance, structurant une politique cyclable (et piétonne) pour 10 ans, et pour plus d'un million d'habitants, il y a forcément moyen d'aller voir rue par rue, où, quand et comment sont prévus les aménagements cyclables !!!


SDMD-a-l-echelle-400---final---zomm.jpg

 

Eh bien d'accord : le voilà le zoom, à 400 %, sur le Centre-Ville de Marseille, de votre tant attendu Schéma Directeur des Modes Doux !!!

  (On a pas fait plus grand, ça devenait "un peu" pixellisé, mais allez donc faire l'expérience, le PDU approuvé se télécharge ici.) 

 

Alors, bon. On vous a montré le SDMD de la CU-MPM ! Le Graal quoi !


Et malgré ça, vous dites que vous ne comprenez toujours pas ...

... L'intérêt de ce plan ?

... Où sont les "zones à valider" et pourquoi ne le sont-elles pas encore puisque le schéma est fait ?

... Quand et par qui seront d'abord urgemment remis à neuf nos aménagements cyclables dans un état lamentable ?

... Où sont les points noirs de danger pour les cyclistes à résorber d'urgence, et sur lesquels, paraît-il, les associations cyclistes ont été consultées ?

... Quelle est la nuance entre un itinéraire loisir, local et structurant ?

... Et pourquoi il y en a une, de nuance ?

... Dans quel ordre ils vont être traités, et de quelle façon concrète ?

... En quelle année, d'ici à 2023 ?

... Où seront installés des pistes cyclables en site propre, des bandes cyclables sécurisées, les zones de rencontre à double sens cyclable, des bandes cyclables simples mais en zone 30 ?

... Les points d'attache vélo sécurisés ? Les points de branchement de recharge des VAE ? Les pôles d'échange multi-modaux ?

... Quand seront supprimés les déplorables espaces partagés des Prado et diverses autres inventions baroques et accidentogènes ?

... Quand la CU-MPM mettra en oeuvre le Code de l'Environnement et donc, des aménagements cyclables sur la rue de la République, sur la Canebière, ou même sur le Vieux-Port ?

... Par où passera le fameux itinéraire Nord-Sud (et aussi le Est-Ouest), destiné à laisser enfin respirer le centre-ville ?

... ?

 

Chers lectrices et lecteurs, adeptes comme nous des modes actifs, que vous ne trouvez pas doux non plus,

Chers journalistes nombreuses et breux, qui nous font l'honneur de venir lire ce blog et parfois de le citer dans vos colonnes ou vos pages web,

Chers commentatrices et commentateurs, qui parfois nous trouvent vulgaires et peu constructifs et vont s'en plaindre, généralement ailleurs...


Chers édiles rouges, roses, verts (sans même parler des autres) qui bientôt solliciterez notre bulletin de vote, pour des primaires d'abord, et pour des élections municipales, ensuite...


Comprenez-vous enfin à quel point on se fout encore, et toujours, de la gueule des cyclistes à Marseille et alentours ?


Comprenez-vous pourquoi on est encore, et toujours, et de plus en plus EnragéEs ?


Et pourquoi on va sans doute se moucher - c'est bien légitime non ? - avec notre bulletin de vote (comme d'autres l'ont fait avec nos contributions à l'enquête publique), si on ne voit pas sortir, d'ici à mars 2014, autre chose en matière de développement du vélo que CETTE SALOPERIE DE TORCHON D'UNE PAGE, QU'ON A QUAND MEME ATTENDU 5 ANS ET DEMI ?!!

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Documents
commenter cet article
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 09:45

cce-ieuflv--1-.jpg"Inauguration du centième kilomètre de piste cyclable par Marcel Rudloff, 16 juin 1988".

(Source : exposition "En Selle - du vélocipède au Vélhop", 2013 - www.archives.strasbourg.eu)

 

Marcel Rudloff, ancien Sénateur-Maire centriste de Strasbourg, est mort en 1996.

Son ancien collègue (et peut-être même son ami) Jean-Claude Gaudin, de 16 ans son cadet (mais qui vient de le battre en terme de longévité...), n'a pas encore, pour sa part, inauguré le 100ième kilomètre de piste cyclable de Marseille ou même de la CU-MPM en 2013 soit... 25 ans après.

 

detourn-gaudin

Quelques autres dates-repère à Strasbourg (même source) :

1867 : premiers vélocipèdes "Michaux" commercialisés en France.

1882 : apparition de la rubrique "vélocipède" dans l'annuaire de la ville de Strasbürg (2 magasins)

1884 : premières "bicyclettes" à roues de taille égale (de marque Rover).

1890 : première carte postale vantant la pratique du vélo dans la ville (magasins Carl Weiser)

1892 : premier code de la roue municipal pour les deux-roues, premier débat en conseil municipal sur l'opportunité de créer des pistes cyclables

1924 : débat en conseil municipal sur les cyclistes "dangereux"

1930 : inauguration de la première piste cyclable.

1937 : population cycliste municipale estimée à 50 000 personnes

1939 : aménagement des deux premiers parcs de stationnement de bicyclettes (85 emplacements chacun)

1947 : 44 km de pistes cyclables, Strasbourg est reconnue au niveau national pour sa politique en faveur du vélo.

1975 : création du Comité d'Action Deux Roues (CADR), première association cycliste en France

1978 : premier Schéma Directeur Deux-Roues approuvé en conseil municipal

1980 : création de la FuBicy

1983 : premier contre-sens cyclable inauguré

1988 : 100 kilomètres de pistes cyclables (cf la photo)

1992 : Vélocation, location de vélos pour les habitants et les touristes

1993 : nomination d'un Monsieur Vélo à la mairie

1994 : Charte du Vélo, nouveau Schéma Directeur Deux-Roues

1996 : arrêtés municipaux autorisant les cyclistes à rouler dans les aires piétonnes

...

2007 : inauguration du parc à vélos sous-terrain de la Gare de Strasbourg, 850 places, rempli en moins de 6 mois...

2010 : Vélhop, système de vélos partagés (4 400 vélos).

2011 : nouveau Schéma Directeur Vélo.

...

2013 : 560 kilomètres d'itinéraires cyclables sur la Communauté urbaine de Strasbourg, dont 363 km à Strasbourg. 121 000 déplacements à vélo par jour (8 % des déplacements totaux sur la CUS), 360 rues à double-sens cyclable (64 km), 10 000 arceaux de stationnement (soit 20 000 places) dans l'espace public, 310 000 vélos chez les particuliers...

 

Exercice pratique :

Le rapport des superficies entre la CUS (315 km2) et la CU-MPM (604 km2), donne un coefficient de : 1,92

Le rapport des populations entre la CUS (450 000) et la CU-MPM (1 050 000), donne un coefficient de : 2,33

Le rapport entre l'ensoleillement de la CUS (1825 h) et de la CU-MPM (3009 h) en 2012, donne un coefficient de : 1,65

 

Choisir le coefficient de votre choix, le multiplier par le chiffre vélo à Strasbourg en 2013 dans la liste ci-dessus, pour obtenir le potentiel cycliste équivalent de Marseille ...

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Documents
commenter cet article
9 août 2013 5 09 /08 /août /2013 09:11

clourouille.jpg

 

Panne de clim' dans les locaux de la Provence ! un journaliste, qui n'est encore pas parti en congé, a eu un coup de grosse surchauffe.

 

Il a ainsi pondu vendredi dernier un article intitulé "10 bonnes raisons de rester à Marseille en août", sous-titré "Pourquoi partir alors qu'on habite la plus belle ville du monde ?"

L'intention est louable et le sous-titre, assez réjouissant (c'est aussi exact que complètement de mauvaise foi, selon les points de vue : c'est parfaitement marseillais donc !).

 

Problème, la raison n° 5 "Roulez Jeunesse" commence par ceci :

On vous l'a répété : Marseille, c'est la ville du vélo !

 

... refaisons la en gras.

On vous l'a répété : Marseille, c'est la ville du vélo !

 

...en rouge aussi ?

On vous l'a répété : Marseille, c'est la ville du vélo !

 

Attendez, on va le réécrire en plus gros :

On vous l'a répété : Marseille, c'est la ville du vélo !

 

Qu'ils nous l'aient répété à La Provence, c'est un fait !

La Provence se fait régulièrement embobiner, un coup par Dayot/Decaux et ses Vélib (10 % des abonnements prévus 5 ans après, c'est un succès), un coup par Caselli et les pistes cyclables du Vieux-Port (annoncées toujours, réalisées jamais), un coup par le payant Vélo-Tour (payez pour faire du vélo et visiter votre propre patrimoine, et dites merci et bravo !), un autre coup par Caselli et ses 20 millions d'euros par an pour le vélo (au fait Gégène, on les cherche toujours, vide tes poches !)...

 

Mais que La Provence répètent à l'envi une absurdité (122 posts précèdent celui-ci sur ce site pour vous en convaincre !...) n'en fait pas une vérité !

 

Car il se trouve que quand la fédération nationale française des usagers de bicyclette (FUBICY) compare entre elle, sur la base d'un dossier argumenté et de critères objectifs, la politique cyclable de toutes les villes de France, curieusement ce n'est pas le Guidon d'Or qui est décerné à Marseille ...

 

Bref, un journaliste a pété un cable et écrit un truc exactement aussi incongru que : Marseille, c'est la ville de la pluie ! Ou encore : Marseille, c'est la ville du rugby ! Ou encore : Marseille, c'est la ville de la propreté ! etc., etc...

 

Recherche faite sur Google, c'est la seule et unique personne au monde et à ce jour, à avoir osé écrire un truc pareil ! Bon évidemment quand vous lirez ceci, Google aura également repéré cette énormité sur la présente page, forcément : on sera deux !

 

D'ailleurs l'exemple qu'il trouve à citer, est la Corniche à vélo qui serait, paraît-il, sans danger pour les minots en été ! Alors cher journaliste, chiche, prends tes gniards (ou fais-toi-en prêter), monte-les sur des vélos ce dimanche après-midi et laisse-les s'ébattre sur la Corniche, du côté où tu voudras : entre le balcon très peuplé (forcément !) et la rue saturée, entre les lignes de pêcheurs, les promeneurs, les portières ouvertes à la volée et le bouchon général de départ et de retour de la mer, tu nous en diras des nouvelles, dans ta Provence ! Vérifie quand même leur carnet de vaccination et emporte quelques pansements, on ne sait jamais ...

 

Ah mais c'est vrai, qu'on est bêtes, on avait presque oublié : Caselli (en pleine forme pré-primaire) a aussi annoncé une Corniche cyclable au début de l'été, soit l'invocation (habituelle avant élections) du plus beau serpent de mer de Marseille... Mais bon, c'est pas tout à fait fait, ça, encore !

 

La Provence selon Bernard Tapie, ça doit devenir "des faits, rien que des faits"... On a pas dit "des vérités, rien que des vérités" hein !

 

Allez sans rancune, on se voit à la montagne la semaine prochaine ? On se louera un VTT pour aller se promener ensemble ! Bonnes vacances à touTEs !!

 

(Source Photo clou rouillé : Flickr/Rasquelfr)

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Documents
commenter cet article
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 10:25

1) Ce qui nous ... énerve pour commencer (et nous donne envie de botter quelques fessiers d'édiles) :

Les commissaires enquêteurs de l'enquête publique du PDU de Marseille, à laquelle nous avons contribué, sont de grosses feignasses dont le rapport d'enquête publique ne fait que botter systématiquement en touche, tout en trappant un nombre important des plus de 200 avis recueillis (celui du CCE y compris, 3 pages argumentées tout de même, et même pas citées !).

 

Et ce y compris sur des arguments indiscutables, mais non repris dans le rapport d'Enquête Publique, et encore moins dans ses conclusions, tels que :
- la carte des aménagements cyclables prévus est rigoureusement ILLISIBLE, ce qui est complètement malhonnête voire illégal ;
- le "Schéma Directeur des Modes Doux" auquel se réfère sans cesse le PDU, N'EXISTE PAS, ce qui est également complètement malhonnête voire illégal ;

- pas de programmation claire, chiffrée, ambitieuse, suffisante d'aménagements cyclables (itinéraires et stationnements), etc, etc, enfin vous savez déjà tout ça si vous nous lisez, on ne va pas vous saoûler davantage !

 

Bref : Le PDU que la CU-MPM va voter cette semaine est un document merdique, dont l'enquête publique fut merdique et ses conclusions merdiques : on est bien en droite ligne du qualificatif le plus adapté à la politique des transports menées par la CU-MPM de Caselli, et précédemment de Gaudin.

2) Ce qui nous ... consterne (mais nous fait un peu marrer aussi) :

 

cequinous--1-_s.jpg

... C'est la bêtise de ces pauvres conducteurs de "2RM", alias les "deux-roues" au sens moteur du terme, enfin bref les conducteurs de scooter, grands chauffards devant l'Eternel. Les pauvres ont la plus grande peine à comprendre l'usage du "garage à vélo" de la Gare St-Charles : ce premier panneau initialement apposé seul devant les 120 emplacements à vélo, paraissait pourtant assez clair et même, multi-lingue y compris pour nos amis transalpins ! Que croyez-vous qu'il arriva ?

 

cequinous--2-_s.jpg

Eh bien, chassés (et manifestement traqués, voire vidéo-traqués, pour qu'ils respectent la consigne à ce point ?!), les conducteurs de "2RM" n''ayant plus le droit non plus d'investir cette grande esplanade qu'ils squattaient allègrement avant travaux (qui en l'état, notez-le, est ultra-moche et ne sert à rien). Pourquoi n'y a-t'on pas mis ne serait ce que quelques arbres en pot ? Pourquoi n'a-t'on pas mis les vélos à 10 mètres de l'entrée de la gare ? Mystère... Bref les pauvres n'allaient quand même pas aller se garer au "parking 2RM" aménagé quelque part sous la gare.

 

cequinous--3-_s.jpg

C'est donc tout naturellement qu'ils sont venus, et viennent toujours, se garer sur cet aménagement cyclable. Qui pourrait être intéressant pour le vélo s'il n'était pas ainsi squatté (d'une part) et s'il n'était pas situé inexplicablement à 100 mètres de l'entrée de la gare, sans aucun abri, d'autre part.

Vélo pas surveillé, pas à l'abri et pas à côté de l'entrée ? Merci, la SNCF, on n'en attendait pas moins de vous. Où t'attaches ton vélo toi ? Toujours pas à la gare Saint-Charles, mais quelque part au loin sur l'esplanade, s'il y a de la place, sans aucune garantie...

 

cequinous--4-_s.jpg

La SNCF pour se dédouaner, a posé dans un deuxième temps des panneaux plus explicites, mais sans aucun effet, puisque les conducteurs/trices de 2RM de Marseille sont pour la plupart illettréEs et/ou j'm'en'foutistes... s'il en fallait encore une preuve.

 

3) Ce qui nous fait pleurer :

parking_gare_strasbourg_s.jpg

Et ça, c'est quoi ?

Ca, c'est le parking à vélo sous-terrain, abrité et surveillé de la Gare de Strasbourg. Il fait 850 places (et Strasbourg est une ville trois fois moins peuplée que Marseille, selon le recensement de 2010).

... Quelqu'un a un mouchoir ?

 

4) Ce qui nous ... réjouit, pour continuer :

- A contrario de ceux de l'EP du PDU de la CU-MPM, les gens qui menaient l'enquête publique du Plan de Protection de l'Atmosphère du 13 (on vous en a déjà parlé), ont fait plusieurs modifications sur la mesure "vélo" de la CU-MPM suite à nos recommandations. On trouve ainsi sur le rapport en ligne (PPA validé par le Préfet le 17.05.2013), page 129, la mesure "Vélo" 16.5, hélas non contraignante mais qui contient dans sa formulation, ses objectifs, ses indicateurs, moins d'âneries et plus de précision qu'avant notre passage.

Merci à ces enquêteurs-là qui ont correctement travaillé !

 

marseille-clou-rouille-velo.jpg

- Cité par Vélocité n° 121 : les membres de Vélo Utile, à l'annonce du verdict du Clou Rouillé 2013 gagné par Marseille pour la deuxième fois, ont "laissé bruyamment éclater leur joie", tout fiers d'avoir obtenu le prix par presque 40 % des votes (élection en un tour).

 

etschplaff (2) s

Ils ont raison, et ce à plusieurs titres :
- Marseille méritait amplement cette distinction (nous avions d'ailleurs modestement participé à la conception du dossier de candidature, qui reprenait certaines photos de notre blog). ON EN EST TRES FIERS, NOUZAUSSI !!!
- Elle attire l'attention des médias et la honte intersidérale sur l'aménageur public de la 2/3 ième ville de France par la taille (certes, le nôtre s'en tamponne, on vous rappelle assez souvent ici le mépris d'Eugène Caselli vis-à-vis du vélo, mais quand même).

5) Et enfin ce qui nous... amuse toujours (enfin, un peu) :

 

cequinous--5-_s.jpg

Un "Et Schplaf ! le cycliste" envoyé par Glenn (merci à elle) : repéré en pleine piste cyclable (celle de 50 mètres qui remonte le long de la Place des Marseillaises jusqu'à l'entrée de la Gare Saint-Charles, on s'en est déjà moqué par le passé !). A noter qu'il y a une certaine redondance : les cyclistes auraient pu comprendre d'eux-même, sans barrière métallique, qu'ils/elles ne pourraient pas passer...

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Documents
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Collectif Cyclistes EnragéEs
  • Le blog de Collectif Cyclistes EnragéEs
  • : Le collectif des cyclistes marseillaisEs qui ne veulent plus être gentilLEs........... (Félicitations, insultes, contributions bienvenues : collectifcyclistesenrageEs[a]yahoo.fr)
  • Contact