Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 14:08

Bikestuff11 (01) s

 

Un membre éminent du CCE a récemment fait un séjour aux Etats-Unis dont il nous rapporte quelques illustrations visant à "illustrer" le titre de ce post. Tout d'abord ce panneau, certifié flashé "in the middle of nowhere" en plein Texas : eh oui, en pleine cambrousse aussi on rappelle systématiquement l'existence des vélos (sauf erreur ce n'est pas souvent le cas en France, même sur nos départementales...)

Le simple fait qu'il ne soit pas criblé de trous de chevrotine (comme c'est souvent le cas sur les panneaux de signalisation, dans cette zone d'agités de la gachette) montre que ce panneau fait consensus et qu'il est respecté !

 

Bikestuff11 (02) s

 

Bien sûr, les cousins à pignon fixe des USA n'ont rien à envier en beauté aux français, en témoigne ce fort beau spécimen notamment, stationné au Nouveau-Mexique. Bien sûr, pour sortir un tel vélo à Marseille, il faudrait au moins 2 cadenas en U et surtout, SURTOUT, ne pas l'attacher simplement par la roue comme celui-ci... On note quand même en passant que le risque de vol de vélo semble donc faible aux USA, y compris en ville, ce qui est un argument comme un autre pour inciter les gens à sortir à vélo ! Mais enfin là, on est dans un question d'éducation et de caractère anglo-saxon, non transposable chez nous...

 

Bikestuff11 (04) s

 

La mouvance "fixie" étant plus avancée aux USA qu'en France, il n'est pas rare d'y croiser de vrais "bolides" dans les rues, du genre qui écrasent les voitures au carrefour, à San Francisco et ailleurs. En témoigne celui-ci à l'allure très sportive, dont le propriétaire est un tel fonceur qu'il y a mis, contrairement à l'usage... deux freins ! Il faut noter qu'on est ici en Arizona, en plein territoire Navajo (où l'alcool est interdit) et que ces gens conduisent bien plus prudemment que nous en ville : ce type doit donc VRAIMENT être un Fangio de la Petite Reine pour avoir besoin de 2 freins...

 

Bikestuff11 (06) s

 

Bien évidemment, on croise aussi des fixie à l'allure plus "pépères" ou "daily" (c'est-à-dire, n'attirant volontairement pas l'attention), comme celui-ci, qui ressemble comme deux gouttes d'eau à celui d'un membre tout aussi éminent du CCE. Selon la même logique que l'utilisation d'un simple U au cadre pour un vélo flashy : celui-ci d'allure plus discrète n'a MEME PAS besoin d'être attaché ! Là, les pauvres marseillaisEs que nous sommes commencent à baver sérieusement d'envie...

 

Bikestuff11 (03) s

 

D'ailleurs la mouvance cycliste militante aux States est très vigoureuse et s'exprime par divers moyens, comme semble-t-il ce pochoir à vocation militante/esthétique qu'on voit un peu partout à Flagstaff, Arizona...Bien évidemment chacun sait que les "Critical Mass", ancètres de nos Vélorutions, viennent aussi des USA.

 

Bikestuff11 (05) s

 

Pour en revenir à cette ville de Flagstaff, certes de taille moyenne (mettons, comparable à Aix-en-Provence), elle a pourtant fait d'énormes efforts pour le vélo, qui se remarquent sans peine aux quatre coins de la ville. Montrez-nous un mur, un seul, dans les Bouches-du-Rhône qui ait été consacré à la promotion du vélo, si vous êtes cap' !

 

Bikestuff11 (07) s

 

La Ligue des Cyclistes américains lui a d'ailleurs décerné il y a 5 ans un label qu'on peut essayer de traduire en "Communauté Amicale envers les Bicyclettes" (le panneau est ancien, mais elle l'a toujours !), label que seul Strasbourg, Alsace, semblerait pouvoir revendiquer en France en 2011 ! Le jour où Marseille obtiendra un tel logo, l'ensemble des membres du CCE s'engagent à faire toute une Vélorution cul-nus, et entièrement peints en bleu !!

 

Bikestuff11 (08) s

 

Un peu plus loin, à Los Angeles Californie, pourtant réputé temple de la bagnole (certes, c'en est un), le cycliste en vacances passe quand même pas mal de temps (bagnolé au feu rouge) à envier ses cousins d'amérique, qui passent partout et tout le temps, à belle allure sur leurs fixed gears rutilants...

 

Bikestuff11 (09) s

 

L.A. étant la ville de la frime par excellence, le vélo y sert d'atout pour attirer l'attention, et ils y sont encore plus beaux qu'ailleurs. Sur Venice Beach notamment, il est de bon ton de venir exhiber sa plus belle paire... de roues :  la mythique piste cyclable qui longe la plage (celle où a été inventé le roller) est parcourue de créatures cyclistes souvent splendides !

 

Bikestuff11 (10) s

 

Bien sûr l'Amérique c'est aussi et tout d'abord un belle tradition de la bicyclette confortable et classieuse (voir les magnifiques modèles de marque "Schwinn" - dont les plus anciens sont assez recherchés), qui elle aussi envahit les trottoirs. On se prend à regretter de ne pas avoir la place de ramener un de ces beaux modèles à guidon large et haut, pour faire baver les copains et copines...

 

Bikestuff11 (11) s

 

A savoir, la plage de Los Angeles, c'est le spot principal où viennent frimer les acrobates à vélo, des types qui roulent sans effort en marche arrière, par exemple - ça fait toujours son petit effet ! Quoi qu'il en soit le vélo en ville est devenu l'objet de frime du 21ième siècle aux USA et ça, ce n'est pas précisément la marque d'un pays de salauds de pollueurs...

 

Bikestuff11 (12) s

 

D'ailleurs s'il fallait encore un argument pour s'en convaincre : il y a depuis quelques mois pas moins de 3 catégories de pistes cyclables différentes à Los Angeles :

- les "bike routes" de Classe I sont celles en site propre, et franchement il y en a un paquet sur les grands axes ;

- les "bike routes" de Classe II sont les bandes cyclables de bord de rue QUE TOUT LE MONDE RESPECTE (un simple stationnement semble garantir un "tow-away" rapide par la fourrière qui ne plaisante pas, là-bas) ;

  - et la vraie innovation, c'est les "bike routes" de Classe III (une photo glanée ici sur le web, plus réussie que la nôtre) : des itinéraires de rues calmes conseillés aux vélos, permettant de traverser la ville, et explicitement marqués au sol (un marquage tous les 10 mètres constaté !) : des rues où les vélos sont bien évidemment prioritaires.

Ca aussi, ça fait rêver, et encore une fois, c'est dans la capitale mondiale de l'auto que ça a été inventé.

 

Américains, salauds de pollueurs ? En tout cas nous, on veut bien demander l'asile cycliste chez vous !

Partager cet article

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Documents
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Collectif Cyclistes EnragéEs
  • Le blog de Collectif Cyclistes EnragéEs
  • : Le collectif des cyclistes marseillaisEs qui ne veulent plus être gentilLEs........... (Félicitations, insultes, contributions bienvenues : collectifcyclistesenrageEs[a]yahoo.fr)
  • Contact