Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 11:39

  A vrai dire après ce reportage rue de Maillane, un petit coup de blues nous a pris... tout notre classification de posts semblait à revoir, devant une telle compilation.

Fallail-il la traiter en aménagement idiot (c'en est probablement un), en Emm...bêtons les chauffardEs (un sacré paquet photographié ici), ou bien en Et Schplaf ! Le cycliste... (car il y a des dizaines de possibilités ici) ?

Pfff... Dur boulot que le nôtre. On a choisi "Et Schplaf ! Le cycliste...", mais sans conviction...

 

Maillane (1) s

Boulevard de Maillane, Marseille 13008, donc

Une rue en sens unique sur laquelle Dèdou et Doumè, nos amis des forces ouvrières municipales, ont cru bon de déverser un trop-plein de peinture verte, afin de créer un double-sens cyclable. Et se compter l'air de rien, 2 ou 300 mètres d'aménagements cyclables en plus, sur leur très pauvre bilan 2013...

Et ceci a priori sans avoir aucunement les moyens de faire respecter ce nouvel aménagement.

"Fin de mandature, on finit la peinture..."

 

Hé, c'est que pour claquer les 20 millions d'euros par an pour le vélo promis par leur patron Gégène, y'a encore de la marge en 2013, il doit rester dans les 19 999 500 € environ ...

 

Maillane (2) s

  Ah ça de la peinture verte il y en a bien comme il faut, pour une fois : à l'intersection de sortie Place Razzenti, force est de constater qu'on ne peut pas rater la bande cyclable, pour un peu ça piquerait les yeux...

 

Maillane--3-_s-copie-1.jpg

Par contre, sur l'ensemble de la rue, ce contre-sens cyclable vient manifestement contrarier des habitudes de stationnement sans qu'on ait proposé autre choses aux bagnolardEs qui habitent ici (ni sécurisé la bande cyclable par un accotement quelconque). Ils n'ont donc rien changé à leurs habitudes : c'est à grand-peine qu'on suit ensuite la piste cyclable...

 

Maillane--4-_s-copie-1.jpg

... qui se retrouve bien planquée sous les roues peu scrupuleuses, voire totalement jmenfoutistes, que l'on voit ici. On imagine tout de suite le confort et la sécurité à remonter à vélo cette rue à contre-sens comme l'aménagement nous y invite...

 

Maillane (5) s

Par moments, l'effet vert jouant quand même, il arrive qu'elle réapparaisse... 

 

Maillane--6-_s-copie-1.jpg

  ... pour mieux disparaître à  nouveau, une fois passée l'intersection ou le parking concerné.

 

Maillane (7) s

Au moins ces quelques occurrences offrent un espace possible au cycliste à contre-sens pour se réfugier et éviter la mort... 

 

Maillane (8) s

Devant le soin que mettent les chauffardEs à éviter cette couleur, on se prend à rêver d'une piste uniformément verte - qui sait si ça n'aurait pas pu marcher ?

 

Maillane (9) s

  Et pour finir, une vue de la rue depuis sa "nouvelle entrée pour les cyclistes" (côté Parc du 26e Centenaire) qui permet d'évaluer la possibilité de circulation cycliste à contre-sens.

 

Papas et mamans qui sortez du parc avec les petits montés sur bicyclettes et draisiennes, n'hésitez plus, le Boulevard de Maillane est à vous, lancez-vous !


Et pensez à passer à Bagatelle dire merci à Dominique TIAN, ami des vélos bien connu, pour ce bel aménagement dans sa circonscription !

 

.... Et Schplaf-schplaf-schplaf-schplaf, toute la famille cycliste...

 

PS, à tout seigneur tout honneur... GaréEs comme des merdes Boulevard de Maillane, photos à l'appui :

219 AJD 13

AK-066-ET-13 / AK 066 ET 13

AX-286-XK-13 / AX 286 XK 13

5212 YZ 83

CP-888-DY-83 / CP 888 DY 83

2741 YX 13

BM-664-KB-13 / BM 664 KB 13

BA-598-CQ-13 / BA 598 CQ 13 

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Et schplaf ! Le cycliste...
commenter cet article
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 12:40

bac2chave--01-_s.jpg

 

Retour fortuit sur le boulevard Chave, en pleine semaine... On a déjà fait ici l'inventaire complet des dangers (dont certains, permanents) disposés sur les 2 pistes cyclables qui longent cette avenue majeure de Marseille. On pourrait remettre 10 photos de bagnoles mal garées (ça semble être la moyenne sur un Boulevard Chave entier....), mais on a peur de vous lasser... Saluons quand même la créativité de ce 4x4 "AX-485-NM 13" qui a su s'associer à un autre chauffard pour venir compléter le dispositif de blocage... (On a pas relevé la plaque de la voiture rouge, mais son rétroviseur se souvient de nous, lui).

 

bac2chave--2-_s.jpg

 

Bien sûr, il y a aussi tous ces gens qui dépassent banalement sur la piste (on ne les compte même pas dans les 10), avec ce problème récurrent : quand un premier se gare mal, les autres s'alignant sur lui prolongent et empirent le problème. Ca marche avec les voitures, comme avec les motos. Dans ces cas-là on décèle souvent lequel a donné le mauvais exemple, et nous suggérons donc que c'est lui qui fasse l'objet des mesures pédagogiques adaptées...

 

bac2chave--3-_s.jpg

 

Autre particularité en semaine sur le boulevard Chave (qui nous avait un peu échappé le week-end) : les taxis qui, en toute impunité, se garent sur les pistes cyclables (sans même rester dans leur véhicule). Un bel exemple ici, avec "733 BXV 13" qui devait avoir une course à faire... Il est vrai qu'avec des appuis comme celui du Roi des Taxis Marseillais, Lolo Gilardenghi, siégeant au Conseil Municipal, il n'a sûrement pas grand-chose à craindre... On parierait un million de cacahuètes que les taxis se font sauter les PéVés municipaux comme qui rigole, voire que les pervenches ont pour consigne de ne pas leur en mettre. Mais enfin, ce serait prêter à la municipalité Gaudin un clientélisme dont elle n'est pas coutumière, si ? SI ?! Ah ?

 

bac2chave--4-_s.jpg

 

Du coup, ça y va joyeusement à la manoeuvre : "AC-824-AN 78" s'est garé encore plus mal, tout rétros dehors, sûr de son impunité, sans doute pour aller se désaltérer au café en face. Mais si le (supposé) chauffeur nous a regardé prendre en photo son véhicule d'un air narquois, on a quand même réussi à capter son intérêt en collant (d'une taloche sonore) un petit souvenir autocollant sur son rétroviseur droit...

 

Bref ce post illustre encore une fois, s'il en était besoin, les puissantes forces qui sont à l'oeuvre pour contrer, volontairement ou non, la sécurité des cyclistes à Marseille... C'est d'autant plus étonnant de la part d'une confrérie dont les voitures sont l'outil de travail, et qui ne semble même pas craindre pour elles quelques rayures bien placées et ...bien méritées... Ils ont dela chance qu'on soit bien élevéEs, quand même !

 

Mis à jour : La Provence Web est "revenue de vacances" (clin d'oeil amical) et a repris ce post ici : nos statistiques en ont es-plo-sé d'un facteur 10 ! Tremblez, vils chauffeurs de taxis, maintenant le Monde SAIT....

 

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Et schplaf ! Le cycliste...
commenter cet article
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 14:29

Bon, promis, on ne va pas mettre en ligne des photos à chaque vélorution (d'ailleurs, celles de mai dernier n'ont jamais atteint le web, alors qu'on y fut largement plus nombreux qu'en juin, effet "Critical Mass" sans doute...) Mais quand même, en voici quelques-unes de juin 2011, pour rappeler un peu l'intérêt de la balade, qui a lieu une fois par mois, tous les premiers vendredis du mois.

  velorutionjuin11 (01)

 

Toujours plus de montures mystérieuses et casse-gueule (heureusement, parfaitement maîtrisées).

 

velorutionjuin11 (2)

 

  Un peu moins de monde cependant, que les mois précédents : il faut dire qu'il avait plu dans la journée et qu'il menaçait, selon Météto-France, de re-pleuvoir dans la soirée... Une centaine de vélos, peut-être ? (non, on ne voit pas tout le monde sur ces photos !)

 

velorutionjuin11 (3)

 

  Attention quand même à bien garder l'objectif en vue : la Vélorution une fois de temps en temps c'est (déjà) bien, mais une manifestation répétitive n'a réellement de sens, et de poids, que si les manifestantEs sont nombreux/ses à chaque fois ! Et d'ailleurs, plus on est de fous, plus on y est en sécurité....

 

velorutionjuin11 (4)

 

La plus belle piste cyclable nocture de Marseille : la rue de Rome, débarrassée de ses bus / taxis / livreurs / scooters / contrevenants divers...

 

velorutionjuin11 (5)

 

velorutionjuin11 (6)

 

Peu de photos de la balade puisqu'éclairage nocturne et bolides, font mauvais ménage photographique ! Il faudra donc venir par vous-même voir ces merveilleux fous pédalant sur leurs drôles de machines.

 

velorutionjuin11 (7)

 

Bref, même un peu moins nombreux, nous fîmes comme toujours une grosse et plaisante randonnée musicale, qui nous a encore mené aux 4 coins de Marseille, en toute sécurité (auto-assumée), avec fin festive (et moins sombre qu'il n'y paraît) sur les plages du Prado... Merci à l'organisation toujours efficace de cet événement, bouffée d'oxygène mensuelle des cyclistes du quotidien !

 

Au fait, en juillet, la La Vélorution, c'est à Paris que ça se passe !

 

 En souvenir, 2 ou 3 vidéos par ici !

 

Bonus : Et schplaf ! le Cycliste : les racines du mal ...

 

Allez, parce qu'on vous aime bien, un petit bonus, on sait que vous les aimez ! Où l'on comprend que c'est dès le berceau, qu'il faudrait prendre les chauffards... et peut-être d'abord, cibler ceux qui leur apprennent à conduire.

 

etschplafautoecole (01) sm

 

Les cyclistes enragéEs savent bien qu'à Marseille (comme ailleurs peut-être, ou plutôt un peu plus qu'ailleurs ?), les voitures d'auto-école mal garées sont un danger courant, surtout en fin d'après-midi, quand elles se mettent à la rasbaille en double-file, pour attendre l'aspirant-bagnolard...

 

etschplafautoecole (02) sm

 

Ici, donc, péché véniel puisque "BM 058 LA 13" n'est "que" garée sur un passage clouté, même pas en double file : du moment que vous n'êtes pas résidentE du boulevard du Prado, à mobilité réduite et/ou à poussette, aucune raison de vous plaindre !

 

Si ça se trouve, ce n'est même pas fait exprès : la voiture est garée pile devant chez un marchand de lunettes, où le moniteur s'est peut-être justement arrêté en constatant qu'il n'y voyait plus rien... Et enfin, c'est marqué dessus : cette auto-école fait un geste pour la planète : elle éco-conduit ! Alors ! Ca vous la coupe, ça, non ?

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Et schplaf ! Le cycliste...
commenter cet article
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 14:50

(En noir : contribution externe reçue samedi dernier d'un "admirateur anonyme" du Collectif Cyclistes EnragéEs, et qui en devient donc membre de fait, merci à lui !)  

 

schplaf-elues--01-_s.jpg

 

Bonjour, dans la  série faites ce que je dis...
Bagnoles d'élus (comme cette BE-350-YZ 13 ) garées sur le trottoir de la Canebière à l'occasion de la dernière réunion de "concertation" sur la semi- piétonnisation" du Vieux Port, le 25 mai. S'il avaient pu ils les auraient rentrées dans le théatre du Gymnase ! On suspecte fortement les élus présents à la réunion mais, en attendant les résultats des recherches de traces d'ADN sur les banquettes arrières, ils sont toujours présumés innocents : Patrick Mennucci, Yves Moraine, Josette Sportiello, Solange Biaggi...

 

schplaf-elues--2-_s.jpg

 

Aucun d'eux ne se permettrait bien entendu de se garer comme un jean-foutre sur le trottoir de la Canebière (comme cette 426 AKR 13 ), requalifiée à si grands frais, les nôtres d'ailleurs, pour faire circuler un tramouais d'opérette... D'autant plus que cette réunion avait été l'occasion d'entendre de leurs  bouches les diatribes habituelles sur l'incivisme des marseillais, le laxisme de la police et la nouvelle solution miracle technophilique, la vidéosurveillance, censée nous transformer Marseille en Monaco sur Bouches du Rhône.

 

 schplaf-elues--3-_s.jpg

 

 Jamais deux sans trois, après le Gymnase, l'Alcazar. Dès le lendemain matin, 8h 30, c'est au tour de Nora Preziosi, alias AC-815-SP 13 , d'occuper la place où devrait plutôt être installé un parking vélo, devant l'Alcazar. Encore une qui va se plaindre du voyou qui a usurpé sa carte de visite et l'a mise sur le parebrise... Circonstance atténuante, il voulait sûrement apprendre à être parent grâce à Nora...

 

La prochaine session de conférence organisée à l'Alcazar aura pour thème : Etre un élu respectueux de ses concitoyens, ça s'apprend. Avec la participation de Nora, Patrick, Yves, Josette, Solange et tous leurs petits copains qui se croient tout permis, parce qu'ils ont bagnole à chauffeur et cartes de visite sur le pare-brise.

 

Et voici 2-3 ajouts du CCE pour conclure :

- sans préjuger en effet de la propriété des voitures, le premier de vos suspects se déplace plutôt à moto (ceci n'est en aucun cas un alibi !) : il mérite toutefois bien d'être inculpé, au moins pour l'ensemble de son inaction en matière d'installation de pistes cyclables dans son secteur.

- voici une reformulation proposée à la session de conférence que vous appelez de vos voeux :

Etre un élu respecté de ses concitoyens, ça se mérite !

Et une bonne nouvelle pour finir à propos des voitures d'éluEs irréprochables : les rétros de leurs voitures sont aussi flexibles que les autres, leurs pare-brise, aussi salissants et leurs carosseries, aussi collantes...

 

Bonus ! 

etschplaf-voile--1-_s.jpg

 

Allez parce qu'on vous aime bien, voici un bonus : un "Et Schplaf !" pris à moins de 500 mètres de la Fête du Vélo de Marseille 2011, avec le concours de " AR-422-BZ 83 " .. Comme pour illustrer notre post montrant, malgré sa convivialité et sa franche réussite, en quoi cette fête est, hélas, insuffisante à Marseille pour faire avancer le vélo dans la tête des gens....

 

etschplaf-voile--2-_s.jpg

 

Cher AR-422-BZ 83, vous qui conduisez un 4x4, BMW, immatriculé dans le Var, comme c'était dimanche, vous n'aurez que 3 autocollants à décoller, un essuie-glace à repositionner (s'il est cassé, c'est pas nous !) et un rétro gauche qui, malgré le bruit étrange qu'il a fait, ne semble pas tout à fait hors d'usage. Vous vous en sortez bien !

Au fait, vous connaissez le point commun entre un 4x4 BMW et des hémorroïdes ?

 

En parlant d'éluEs, encore un petit bonus : un lien vers une belle photo de la voiture 875 BVY 13, qui serait celle du porte-parole d'Europe Ecologie Les Verts, garée en plein passage clouté, lors de l'inauguration de l'Ecomotive.  Voilà qui mériterait bien un bon coup de pied au fondement, fut-il vert, de ce chauffard doublement impardonnable.

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Et schplaf ! Le cycliste...
commenter cet article
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 09:18

Aaaaah, le Boulevard Chave (13005). On y avait déjà repéré un bien joli Et Schplaf !, et même un deuxième, mais on s'était dit qu'on était loin du compte et qu'il faudrait revenir. Un petit tour un samedi après-midi de mai, nous a permis de repérer, en un seul passage (sur les 2 trottoirs  quand même), pas moins de 15 possibilité de crash cycliste !

Bon, les marseillaisES seront sans doute peut-être peu dépayséEs, mais songez aux estrangers qui lisent ce blog : ils ont bien le droit de rigoler un peu à nos dépens (rigoler jaune quand même, hein).

 

SchplafChave--01-_s.jpg

N°1 : Stationnement en épi-pour-pas-dépasser sur la route : un classique marseillais (les résidents du Boulevard Longchamp, 13001, en sont également friands). C'est moins fatigant qu'un créneau, on est samedi non ?

 

SchplafChave (2) s

N° 2 : Pareil, mais en rouge. Bien sûr il est très possible de foncer plutôt dans une de ces dames ou dans le vieux monsieur, qui ont quand même l'air plus tendres au contact qu'un capot de Clio...

 

SchplafChave (3) s

N° 3 et 4 : mobylette-pleine-piste - tellement classique qu'on l'aurait même pas compté : au fait, on vous a déjà parlé du crachat-sur-selle ? Eh oui, le vélo est un sport très expectorant et c'est une manière explicite de signifier votre désapprobation...

Par contre, sauf si vous êtes très en colère, ne donnez jamais un gros taquet dans un rétro de scooter : la machine entière se casse généralement la gueule par terre... Bref, en y ajoutant la très typique mini-décharge publique de bord de poubelle, on le compte pour 1.

Plus 1, notre numéro 4, pour un créneau marche arrière foireux : la voiture noire un poil plus loin.

 

SchplafChave (4) s

N°5 : à ne pas confondre avec les numéros 6 et 7.

 

SchplafChave (5) s

N° 6 : à ne pas confondre avec les numéros 5 et 7.

 

SchplafChave (6) s

N° 7 : à ne pas confondre avec les numéros 5 et 6. Au fait, suite à un accrochage malencontreux avec unE cycliste enragéE, l'une de ces voitures n'a plus de rétroviseur droit, sauras-tu deviner laquelle ?

 

SchplafChave (7) s

N° 8 : tout à fait banal, mais il en faut bien un pour arriver à 15...

 

SchplafChave (8) s

N° 9 : A la réflexion celle-là aurait pu se garer franchement mieux vu la place à sa gauche : elle mériterait aussi de ne plus avoir de rétroviseur...

 

SchplafChave (10) s

N° 10 : La ça devient intéressant : un chantier pleine piste cyclable (avec l'ombre, on distingue mal le marquage des lignes au sol en pavés, mais il est bien là. Rien à redire à part qu'il n'y a absolument pas de panneau "attention chantier" ou autre...

 

SchplafChave (11) s

N° 11: même chantier, mais qui cette fois prend à peu près tout le trottoir. Il est déjà mieux signalé, d'ailleurs la flèche bleue indique clairement de quel côté passer : allez donc vous embroncher la tête dans le mur !

 

SchplafChave (12) s

N° 12 : Celui-ci est sans doute le plus étonnant du Boulevard Chave, et il est pérenne : cette sorte de grosse boîte (un poste électrique sans doute ?) a été benoîtement installée en pleine piste cyclable, sans aucun contournement prévu, faisant preuve d'un j'menfoutisme assez splendide.

 

SchplafChave (13) s

  N° 13 : Et du coup, le numéro 12 laisse derrière lui un tout petit tronçon de piste cyclable objectivement inutilisable jusqu'à la rue très proche : un cafetier a donc tout naturellement pensé à y installer une jolie terrasse. Certes en arrivant dans ce sens-là, on vient de contourner le poste électrique, on est plus à ça près.

 

SchplafChave (14) s

Il n'empêche que dans l'autre sens, le N° 13 est ni plus ni moins qu'une terrasse de bar qui surgit pleine piste cyclable sans crier gare. On suggèrerait d'ajouter une jardinière devant, ou un panneau "Allez vous jeter aux Goudes, les cyclistes !" pour parfaire le tableau.

 

SchplafChave (15) s

  N° 14: au bout de 3 scooters mal garés, on a dit qu'on comptait pour 1 ! Les deux premiers sont particulièrement vicelards car ils dépassent juste assez pour faire ch... le monde, mais n'offrent aucune prise. Le troisième, au fond, permet par contre une éructation de bon aloi, en pleine selle. D'ailleurs le propriétaire nous a vu et n'a rien osé dire, ce qui signifie qu'il a compris le message.

 

SchplafChave (16) s

  N° 15 : En continuité logique de tout cela, un cafetier dont la terrasse est des deux côtés de la piste cyclable a installé, en guise de ralentisseur, son menu en pleine piste cyclable. Ca étonne quelqu'un ? Nous, non. Ce qui n'est pas marrant avec ce modèle de menu-là c'est que c'est comme un culbuto : on a beau le pousser, il revient en position verticale. Impossible de le foutre par terre dans un grand fracas comme le modèle "tréteau", ce qui est quand même bien plus défoulatoire et très pédagogique ...

 

Voilà donc, samedi après-midi sur Chave, jour de promenade, d'enfants, de poussettes et de vélos à roulettes, dans ce quartier d'habitation très dense, ce qu'on pouvait voir sur les pistes cyclables... Les Chavistes ont de la chance : aucun membre actuel du CCE n'habite sur ce boulevard, et on ne va pas tous les jours à la gare de la Blancarde.

 

Mais attention, ça ne durera peut-être pas toujours. Le nombre de sympathisants de notre collectif grandit de jour en jour et la page "Comment faire comprendre à une voiture qu'elle est mal garée" caracole toujours en tête de la fréquentation de ce blog ...

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Et schplaf ! Le cycliste...
commenter cet article
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 09:31

Petite contribution reçue par le CCE reçu par des voies détournées : quelques photos de stationnement pleine piste cyclable d'une voiture immatriculée AZ-883-GK 13, précisément saisies au Boulevard de Paris (à Marseille !), le 11.03.2011. Voiture qui, nous l'allons voir, n'appartient pas en outre pas à n'importe qui...

 

Etschplaf-gilardenghi (0)

 

Saluons d'abord une fois de plus la créativité de ce stationnement dangereux. Certes elle est garée pleine piste cyclable, ça ne vous a pas échappé, d'où le titre de ce post auquel les lecteurs sont à présent habitués. La petite marche contre son pneu avant droit s'assure par ailleurs qu'on ne puisse pas la contourner aisément : le cycliste n'a plus qu'à prendre des risques pour l'éviter.

 

Etschplaf-gilardenghi (1)

 

Mais en plus - c'est là que ça devient intéressant - elle y est garée à contre-sens, ce qui lui permet en outre de dépasser largement (voir la ligne au sol) du c.. dans le virage, et sur la rue adjacente. En somme cette voiture arrive à être dangereuse pour tout le monde à la fois, pas que pour les cyclistes. Bravo !

 

Etschplaf-gilardenghi (2)

 

Or donc, quelle est la précieuse carte de visite qu'on distingue dans le pare-brise ? Il doit au moins d'agir d'un président de la République en goguette, d'un médecin urgentiste ou d'un policier en mission de sureté publique, pour se permettre telle attitude. Eh bien non : il s'agit de M. Charles GILARDENGHI et il est précisé : Cabinet du Maire de Marseille, sur papier en-tête, ce qui vaut apparemment indulgence pour toute infraction de ce type (et de ce type).

 

  proxipousse-marseille.jpg

(Source : www.marseille-centre.fr)

 

Qui est Charles Gilardenghi ? C'est le Président de l’Intersyndicale Départementale des Taxis des Bouches-du-Rhône, un militant bagnolard donc, mais professionnel... qui a poussé le professionnalisme jusqu'à faire interdire sur le Vieux-Port de Marseille, il y a un peu plus d'un an, le charmant Proxi-Pousse, service de transport à vélo expérimental (plébiscité par les commerçants du centre, et avec une flotte de ... 3 véhicules, contre 1100 taxis à Marseille) pour cause de (ha, ha) concurrence déloyale.

 

Etschplaf-gilardenghi--3-.jpg

 

Bien sûr, ce monsieur est aussi au Cabinet du Maire ET Président des tout-puissants Taxis Tupp : un de ces sympathiques contre-pouvoirs clientélistes comme on les aime à Marseille depuis Gaston Defferre (autres exemples :  Force Ouvrière, flingueurs de services publics et de cadres culturels, le Syndicat des Thoniers Marseillais, défonceurs d'espèces en danger, etc, etc) qui ont tous leur Président placé dans l'organigramme de la Ville de Marseille...

 

ch1-tournevis s

 

De là à penser que ce type fait exprès d'emmerder les vélos, il n'y a qu'un pas que nous franchirons allègrement, vu notre passif de vécu cycliste vis-à-vis de la Mairie. La chasse est donc lancée : le premier cycliste qui spottera ce véhicule (mal garé quand même hein ! enfin là on ne s'inquiète pas trop), est invité à y appliquer l'intégralité des sanctions proposées par notre post sur le sujet des voitures mal garées !!

 

PS : aucun rapport, nous ne les connaissons pas, mais pour contacter l'association Proxi-Pousse : c'est par ici !  

 

gilardenghi 230511

 

Mise à jour 25.05.2011 : tiens tiens, amusant, l'affaire a suivi un autre canal pour sortir dans la Provence le 23.05.2011... avec les mêmes photos. Le monde des cyclistes est petit dans cette ville...

 

gilardenghi 240511

 

Etant gens honnêtes, nous publions aussi le vigoureux démenti de Msieu "Lolo" Gilardenghi le lendemain, et lui laisserons le bénéfice du doute : nous partageons toutefois pleinement le commentaire final du journaliste, qui confirme s'il le fallait encore, que nous sommes bien dans une ville de passe-droits clientélistes.

 

Janvier 2012 : heureusement les méchants ne gagnent pas toujours à la fin. Le réseau des Taxis Tupp a été démantelé en décembre 2011 suite à des fraudes massives, détournements de fonds, extorsions, adhésions forcées à l'UMP, de la part de Lolo et son petit clan... On a même appris qu'il avait placé comme chauffeur à la Mairie un petit-fils qui n'a pas son permis de conduire (!), et que Gaudin l'avait proposé pour la Légion d'Honneur. On croît rêver... En tout cas c'est l'heure de la retraite pour papi : en cabane, ou au moins, au cabanon, on t'as assez vu, vieille canaille !!

 

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Et schplaf ! Le cycliste...
commenter cet article
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 13:38

Voilà un bien joli petit 'Et Schplaf ! Le Cycliste " rapporté de la Gare Saint-Charles...


Etschplaf-stcharles_s.jpg
Comme on le voit, le ptit bonhomme cycliste (aux trois quarts effacé, comme d'hab) a curieusement été peint sur la chaussée : c'est pile là où passent chaque jour un demi-million de voitures pressées (de gauche à droite sur la photo) en direction de la dépose voyageur (et aussi, pour couper la descente à la Place des Marseillaises en traversant les parkings, raccourci bien connu de tous les bagnolards avisés du quartier). On vous défie de monter sur votre vélo à cet endroit-là sans vous faire ventilez façon puzzle, donc ! Une fois démarré le vélo, à l'invitation de la forme du marquage et du positionnement du panneau de piste cyclable, vous irez de toute façons tout naturellement vous crasher... dans une des deux voitures garées là, puisqu'on a considéré que la place handicapé, la place Livraison et la piste cyclable pouvaient très bien occuper le même espace.

 

Etschplaf-stcharles-zoom_s.jpg

 

Pas convaincuE ? Petit zoom. Sur la photo c'est deux petites voitures, de gens qui ne le sont donc vraisemblablement pas respectivement, ni handicapés ni livreurs. Or vous avez sans doute remarqué comme nous que les voitures de personnes à mobilité réduite sont généralement plus grosses (4x4, familiales ou berlines) pour des raisons évidentes. Quant aux camionnettes de livraison, elles sont, à l'évidence, plus grosses qu'une petite Lancia Ypsilon comme celle-ci. Imaginez donc un peu ce qu'il reste à un vélo pour passer à cet endroit avec une "vraie" voiture de handicapé et une vraie camionnette de livraison : quedal, et Schplaf le cycliste, CQFD.

etscphplaf-stcharles-pmr_s.jpg
Au fait, soit dit en passant puisqu'on parle de handicap : le métro de la Gare Saint-Charles, qui est certifiée NF Services, est inaccessible aux personnes à mobilité réduite parce que, satané bon dieu de bougres de c..., ils ont oublié 12 petites marches de rien du tout qu'on ne peut pas franchir sur roues, tout en bas des grands escalators (6 ici et 6 juste au dessus). Cela étant ça évite de prendre le métro et se retrouver dans un paquet de stations dont l'accessibilité PMR ne semble pas garantie non plus. Mais enfin on est un blog cycliste, on ne va pas se lancer dans la liste des points interdits aux fauteuils roulants parce que sinon, on ne s'en sortira plus.

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Et schplaf ! Le cycliste...
commenter cet article
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 13:57

Aujourd'hui, un petit trajet à vélo qui mérite son pesant de cacahuètes : le chemin de la Parette, 13012 (au départ de la rue de la Boiseraie, jusqu'à la rue du docteur Cauvin). Comment ça, vous ne le connaissez pas ? C'est bien dommage, cet aménagement de piste cyclable à contre-sens d'un sens unique vaut son pesant de cacahuètes.

 

Ne serait-ce que parce qu'il concentre un certain nombre d'idiotie et de dangers régulièrement dénoncés sur ce blog, au moins qu'on a été en peine de choisir comment le classer, et dans quelle rubrique...Mais aussi parce qu'il a peut-être contribué à inspirer, ailleurs en ville, le fameux contre-sens de la rue Fontange...

 

schplaf-parette--1-.JPG

 

Départ du croisement avec la rue de la Boiseraie. Bon. On a beau y arriver sur une piste cyclable (qui contient en amont à l'est les plus beaux "Et schplaf ! le cycliste" de Marseille - à notre connaissance), on est quand même prévenus par ce petit panneau : les vélos ne sont pas les bienvenus sur ce qui ressemble pourtant à s'y méprendre, au sol, à un marquage de piste cyclable.

De là à dire que ce serait donc une piste cyclable interdite aux vélos ? Certes comme vous le savez bien, ce ne serait pas une première à Marseille, il en faut plus pour nous étonner ...

    schplaf-parette--2-.JPG

 

  En effet quand on s'élance, il y a quand même une belle contre-voie cycliste, à droite sur la photo (dont les symboles mériteraient bien un petit coup de peinture fraîche quand même), aussi large que la voie pour les voitures (à gauche).  Et même si ça monte un peu, ça roule bien ! Mais à cette hauteur, aucun mérite : on longe des murs et friches qui ne sont à personne, la rue est peu usitée, donc on est tranquilles.

 

schplaf-parette--3-.JPG

 

  Un peu plus haut, ça se corse : il y a une résidence dans la rue et (donc) des voitures garées et (donc) évidemment sur la (non-) piste cyclable. A partir de là on peut soit faire demi-tour, soit continuer à pédaler, en risquant sa vie à contresens (ce qui n'empêche pas de mettre en pratique sur la camionnette "R 633 KL" et ses copines, flanquées en pleine piste, ce que vous avez appris sur le post Comment faire comprendre à une voiture qu'elle est mal garée ...)

 

schplaf-parette--4-.JPG

 

De toutes façons, une fois votre forfait (civique) accompli, vous n'irez pas bien loin ! Puisqu'à la sortie du chemin de la Parette, rue du docteur Cauvin, la piste s'interrompt exactement comme on le devine sur cette image : en pleine sortie du virage, la ligne rejoint le mur de droite et l'on vous plante au milieu d'un sens unique, à contre-sens, et cette fois-ci sans aucune porte de sortie. Si ça c'est pas un aménagement idiot et criminel comme on les aime !

 

Bon bien sûr, vous n'y déboucherez que si vous avez suffisemment bien tenu votre droite pour ne pas vous manger en pleine poire la camionnette ici prise en photo (et qui n'a pas raté le photographe de grand-chose d'ailleurs). Voilà qui vaut bien un trophée Et Schplaf ! le cycliste final, pour la sortie du chemin. Alors, convaincuEs ?

Quand on vous disait que cette rue était un best-of de ce qui nous met en rage ...

 

incinerateur-marseille.jpg

 

Et cette fois-ci pour changer un peu, c'est chez ce bon M. Robert Assante que ça se passe, ce maire du 11-12ième arrondissement, bien connu des militants écologistes de la région PACA, comme l'homme qui ne voulait pas d'incinération à Marseille chez ses électeurs, mais en voulait bien à Fos-sur-Mer...

 

On en conlut que malgré l'image mensongère sur sa page d'accueil, il ne veut pas non plus trop de vélos chez lui (les blocs béton sur piste cyclable déjà évoqués plus haut, cherchez pas, c'est dans sa circonscription aussi !). Pollueur / menteur un jour, pollueur / menteur toujours...

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Et schplaf ! Le cycliste...
commenter cet article
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 14:31

 

Retour à la thématique "Et Schplaf ! le cycliste". Hélas, malgré le défi lancé, personne n'a réussi à proposer au CCE un plus bel exemple que ceux de la dernière fois (des blocs de béton barrant une piste cyclable), mais ça ne fait rien, on a encore des idées !

 

etschplaf-pierrot--1-_s.jpg

 

Avec notamment cet emplacement amusant, qui nous a déjà permis par le passé des échanges un peu frais avec les commerçants concernés et leurs clients. Et qui permet une figure de style intéressante, le seafood face crashing (ou écrasement facial dans les fruits de mer), dans un joli présentoir de crabes et crevettes sur lit de glace : la paillotte "Coquillages Chez Pierrot" !

 

etschplaf-pierrot--2-_s.jpg

 

Installée d'après nous depuis 2003 ou 2004, mais "depuis trois générations" d'après leur site web, au 355 avenue du Prado (ça fait de petites générations quand même, on ne vit pas vieux dans ce métier...), au carrefour du Prado 2.0 avec l'avenue de Mazargues, dit carrefour "de Saint-Giniez". Notez au passage que ledit carrefour est aussi frôlé par un couloir de bus : celui qu'on voit apparaître ici a sans doute mis fin à la carrière du photographe de chez Google Street View...

 

etschplaf-pierrot--3-_s.jpg
Bien évidemment, "Coquillages Chez Pierrot" est situé en plein sur, on vous le donne en mille, le fameux espace partagé piétons-cyclistes que le monde entier nous envie ! Et ce, en laissant généreusement une place de passage aux piétons et aux cyclistes donc, de 1,50 mètres de large en diagonale (mais plutôt 50 centimètres en arrivant de face, voir notre photo vers le nord-est !), avec un plot anti-stationnement en fonte d'un côté, un autre au milieu, et un bon coin d'étal en aluminium galvanisé de l'autre côté : idéal pour se refaire le portrait.

 

etschplaf-pierrot--4-_s.jpg

 

En période de fêtes, on l'imagine bien, ce maigre coin de trottoir est bouché une bonne partie de la journée par les chalands venus faire le plein d'huitres et de supions (et bien plus que sur cette photo prise au matin) ; on peut ajouter qu'en dehors des heures de bureau, il y a environ 3 fois sur 4, juste à la hauteur de la paillote, une voiture en stationnement interdit sur la route (sur le couloir de bus), notamment de livraison de la maison Pierrot.

 

etschplaf-pierrot--5-_s.jpg

 

Ici une photo dégagée en sens inverse (sud-ouest) pour prouver que le passage n'est pas plus agréable : pour prendre une image halieutique appropriée, on dirait un peu une nasse de fonte et d'aluminium qui se referme ...Bien malin le cycliste qui passe sans pratiquement devoir s'arrêter ni percuter quelqu'un ou quelque chose ...

 

etschplaf-pierrot--7-_s.jpg

 

Donc pour résumer : le cycliste pour passer a le choix (toujours plaisant) entre déranger tous les clients et se faufiler à coups de sonnette, ou risquer sa vie en passant sur le Prado 2.0, dans le couloir de bus voire au delà ! Ou alors bien sûr, reste la solution du seafood face crashing ...

La question n'est pas ici de s'en prendre à un commerce vraisemblablement installé là de façon légale, mais bien de constater, une fois encore, que la Mairie du 6-8ième de Monsieur Tian, notre superstar de la vélophobie, n'a pas réfléchi en 2004 plus d'un quart de seconde, à l'intérêt de maintenir une largeur de passage acceptable et sécure sur le trottoir, tout en laissant de la place aux clients. A sa décharge, manifestement l'exploitant n'y a pas pensé non plus.

 

etschplaf-pierrot--6-_s.jpg

 

Oui parce que bien évidemment de l'autre côté derrière la paillotte, il y a un espace d'un bon mètre, qui ne sert à rien (sauf à un arbre qu'une conception habile de la paillote aurait sûrement pu contourner). Et on aurait donc pu la reculer très facilement d'un mètre à la construction afin de pouvoir vivre dans la concorde ... au lieu de se croûter dans les bulots.

Merci à Google street view pour son aide à réaliser ce post.

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Et schplaf ! Le cycliste...
commenter cet article
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 16:07

Aujourd'hui, ceux qui sont sans doute les 2 plus beaux "Et schplaf ! le cycliste" de Marseille !

Il faut donc les mériter en s'aventurant profondément dans les quartiers Est...

Rendez-vous sur le chemin de Saint-Jean-du-Désert (13012), au départ de la station de tram "La Grognarde", en direction de Saint-Pierre (vers l'ouest donc !)

 

etschplaff (1) s

 

A priori vous n'en croirez pas vos yeux. La piste commence pourtant bien, au rond-point de la Grognarde, bien indiquée, dans les deux sens, séparée de la route, etc. Après environ 300 mètres de bonheur (en descente, en plus !), serait-ce donc la Terre Promise ? Mais regardez mieux, de l'autre côté de ce feu rouge...

 

etschplaff (2) s

 

Ah ben oui, vous aviez bien vu ! Juste après un joli panneau de piste cyclable, avec un marquage au sol en excellent état, voici ni plus ni moins qu'un bloc de béton, en travers de la piste ! Qui plus est, il est marqué d'un fléchage jaune vers la droite, peut-être pour inviter le cycliste à aller se crasher dans le grillage ? C'est pas beau ça franchement ?!

 

etschplaff (3) s

 

Et alors ce qu'il y a de particulièrement formidable avec ce "Et Schplaf !", c'est qu'il marche dans les deux sens ! Ci-dessus, le même en direction de l'est : il ne manque que le marquage jaune, mais on peut s'y péter les dents tout pareil ...

 

etschplaff (4) s

 

Ebahi de cette trouvaille, on continue vers l'ouest pour mieux tomber, sur ce tronçon de piste cyclable en déshérence mais toujours marqué au sol et fléché, sur un deuxième bloc de béton, à la largeur également étudiée spécialement pour les cyclistes !

 

etschplaff (5) s

 

Ici, une vue vers l'est : ce deuxième bloc béton d'"Et Schplaf !" lui aussi, faut-il le préciser, fonctionne également dans les deux sens ! Puisqu'il est bien annoncé par un panneau bleu et un zoli marquage au sol. C'est du beau boulot quand même non ?

 

Bon, la conclusion qu'on en tire, c'est que quelqu'un a d'abord pensé qu'il serait intelligent de faire une piste cyclable longeant le tram, au moins sur 3 stations et quelques 1000 ou 1500 mètres de long, dans les quartiers Est (ça s'arrête peu après la présente photo, juste après l'arrêt "La Boiseraie"). A défaut de le faire sur toute la longueur de la ligne comme le veut généralement l'état de l'art sur les aménagements de tram....

 

Et puis quelqu'un d'autre, après avoir fait l'aménagement, a pensé que finalement, non.

Et n'a rien trouvé de plus intelligent que de barrer cette piste cyclable, qui déjà ne partait de rien pour arriver nulle part, avec deux blocs de bétons situés à quelques centaines de mètres l'un de l'autre, sans autre forme de procès.

 

On avait pas vu plus bel aménagement depuis les pistes cyclables interdites du Prado. Ou alors, qu'un lecteur nous prouve le contraire, photo à l'appui : le concours pour trouver un plus beau "Et Schplaf" que ça, est lancé !!

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Et schplaf ! Le cycliste...
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Collectif Cyclistes EnragéEs
  • Le blog de Collectif Cyclistes EnragéEs
  • : Le collectif des cyclistes marseillaisEs qui ne veulent plus être gentilLEs........... (Félicitations, insultes, contributions bienvenues : collectifcyclistesenrageEs[a]yahoo.fr)
  • Contact