Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 10:24

Quelques mois après la désignation du très petit-bras projet de semi-piétonnisation du Vieux-Port (à part de la signature de grande bouche de Norman-eu Fosteur-eu), l'on s'aperçoit que la chose n'était pas si bouclée que ça. En effet, on apprend dans la Provence (du 06.05.2011) qu'une partie en a été redessinée à la demande de la Mairie - à vrai dire la seule partie qui a une chance d'être réellement réalisée d'ici à 2013, c'est-à-dire le quai de la Fraternité et, si on a de la chance, la moitié des quais latéraux.

 

Sur ce blog, on avait bien signalé qu'il y manquait quelque chose, à ces deux merveilleux projets, tout comme autour du parc Saint-Charles d'ailleurs :  aurait-on tenu compte de nos remarques ?

  vp-sp-2 s

 

En revoici donc la photo (résolution dégueulasse - on est de mauvaise humeur et c'est bien suffisant pour ce qu'il y a à y voir), et devinez ce qu'on y a pas trouvé ? Suivez, un peu, nom d'un p'tit bonhomme ! On va pas refaire une interro écrite à chaque fois ! Ben non, y'a toujours pas de vélos !

 

Pas plus que de verdure d'ailleurs, on a même renoncé aux plantes en pots (à se demander contre quoi les chiens vont bien pouvoir pisser...). Ni de bancs pour s'asseoir. Ni de sortie pour le métro (l'article y fait d'ailleurs référence)... Va-t'on aussi en virer nos pittoresques poissonnièrEs ? A force, ça va bien finir par ressembler à un quai de gare à Monaco : du marbre froid et gris, et rien d'autre, la négation totale de la notion de place, d'agora : un rêve sécuritaire où plus personne ne rencontrera plus personne.

 

Et quel est le slogan choisi ? "Le Vieux-Port, on s'y retrouve". Non, vraiment, là c'est sûr, ils nous cherchent... Bon enfin, l'enquête publique démarre aujourd'hui, y'a plus qu'à aller demander la même chose que d'habitude, donc, et comme d'habitude on nous espliquera comment nous en passer.

 

Allez, y'en a marre de cette ville d'imbéciles, en bonus pour s'évader un peu de cette morne étendue grisâtre que va devenir le Vieux-Port : voici le Vélib-que-Marseille-n'aura-jamais : Meet the VélHop !

 

velhop (1)

 

Cette jolie petite chose est venue début 2011, comme une cerise sur le gâteau, couronner quelques 25 ans de politique vélo ambitieuse  (et 450 km de vraies pistes cyclables) à Strasbourg, Bas-Rhin. Et pour une fois, pas comme un emplâtre sur une jambe de bois, comme nos machins moches de Marseille greffés sur des espaces partagés dangereux et mal signalés.

 

velhop (2)

 

Pourquoi ne l'aurons-nous jamais, me direz-vous ? Eh bien parce qu'on a les Vélib qu'on mérite. Vous imaginez vraiment mettre à disposition des marseillaisEs un tel vélo ?  ... Dont la selle peut se dévisser et se piquer comme sur un vélo normal ?

 

velhop (3)

 

... Dont la magnifique lampe avant pourrait se démonter avec une simple clé de 13 ?

 

velhop (4)

 

.... Dont le panier avant, élégant et léger (ah au fait, il est moins lourd qu'un Vélib' bien sûr...), pourrait également se subtiliser en deux coups de cuiller à pot ?

 

velhop (5)

 

Ben non évidemment, car pour ça il nous faudrait un minimum d'éducation, de respect du bien public, bref, il faudrait avoir ce petit côté discipiné anglo-saxon (souvent appelé abusivement "allemand") des alsacienNEs ! (Attention, n'allez pas dire qu'on fait sa promotion au détriment du caractère méditerranéen, hein, terrain glissant !).

 

Il faut dire aussi, que le fait d'avoir des milliers de vélo sous les yeux, à Strasbourg, a fini par les rendre totalement banals : à Marseille, cette chose étrange qu'est "Le Vélo" est encore trop nouvelle et même un VNPD suscite donc encore la convoitise...

 

Cerise sur le gateau alsacien, le bredele donc ? Ces vélos sont gérés par... devinez-qui ! Ni par JC Decaux, ni même par son concurrent Clearchannel, mais par la Compagnie des Transports Strasbourgeois, en régie publique !! On peut même parler à des vrais gens quand on les loue, si on veut !! C'est pas un truc de dingue ça, non ?!

 

En bref, désolé, mais on est encore trop petits, à Marseille, pour avoir des beaux vélos comme ça.

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Va te faire semi-piétonniser - Vieux Port !
commenter cet article
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 09:31

Petite contribution reçue par le CCE reçu par des voies détournées : quelques photos de stationnement pleine piste cyclable d'une voiture immatriculée AZ-883-GK 13, précisément saisies au Boulevard de Paris (à Marseille !), le 11.03.2011. Voiture qui, nous l'allons voir, n'appartient pas en outre pas à n'importe qui...

 

Etschplaf-gilardenghi (0)

 

Saluons d'abord une fois de plus la créativité de ce stationnement dangereux. Certes elle est garée pleine piste cyclable, ça ne vous a pas échappé, d'où le titre de ce post auquel les lecteurs sont à présent habitués. La petite marche contre son pneu avant droit s'assure par ailleurs qu'on ne puisse pas la contourner aisément : le cycliste n'a plus qu'à prendre des risques pour l'éviter.

 

Etschplaf-gilardenghi (1)

 

Mais en plus - c'est là que ça devient intéressant - elle y est garée à contre-sens, ce qui lui permet en outre de dépasser largement (voir la ligne au sol) du c.. dans le virage, et sur la rue adjacente. En somme cette voiture arrive à être dangereuse pour tout le monde à la fois, pas que pour les cyclistes. Bravo !

 

Etschplaf-gilardenghi (2)

 

Or donc, quelle est la précieuse carte de visite qu'on distingue dans le pare-brise ? Il doit au moins d'agir d'un président de la République en goguette, d'un médecin urgentiste ou d'un policier en mission de sureté publique, pour se permettre telle attitude. Eh bien non : il s'agit de M. Charles GILARDENGHI et il est précisé : Cabinet du Maire de Marseille, sur papier en-tête, ce qui vaut apparemment indulgence pour toute infraction de ce type (et de ce type).

 

  proxipousse-marseille.jpg

(Source : www.marseille-centre.fr)

 

Qui est Charles Gilardenghi ? C'est le Président de l’Intersyndicale Départementale des Taxis des Bouches-du-Rhône, un militant bagnolard donc, mais professionnel... qui a poussé le professionnalisme jusqu'à faire interdire sur le Vieux-Port de Marseille, il y a un peu plus d'un an, le charmant Proxi-Pousse, service de transport à vélo expérimental (plébiscité par les commerçants du centre, et avec une flotte de ... 3 véhicules, contre 1100 taxis à Marseille) pour cause de (ha, ha) concurrence déloyale.

 

Etschplaf-gilardenghi--3-.jpg

 

Bien sûr, ce monsieur est aussi au Cabinet du Maire ET Président des tout-puissants Taxis Tupp : un de ces sympathiques contre-pouvoirs clientélistes comme on les aime à Marseille depuis Gaston Defferre (autres exemples :  Force Ouvrière, flingueurs de services publics et de cadres culturels, le Syndicat des Thoniers Marseillais, défonceurs d'espèces en danger, etc, etc) qui ont tous leur Président placé dans l'organigramme de la Ville de Marseille...

 

ch1-tournevis s

 

De là à penser que ce type fait exprès d'emmerder les vélos, il n'y a qu'un pas que nous franchirons allègrement, vu notre passif de vécu cycliste vis-à-vis de la Mairie. La chasse est donc lancée : le premier cycliste qui spottera ce véhicule (mal garé quand même hein ! enfin là on ne s'inquiète pas trop), est invité à y appliquer l'intégralité des sanctions proposées par notre post sur le sujet des voitures mal garées !!

 

PS : aucun rapport, nous ne les connaissons pas, mais pour contacter l'association Proxi-Pousse : c'est par ici !  

 

gilardenghi 230511

 

Mise à jour 25.05.2011 : tiens tiens, amusant, l'affaire a suivi un autre canal pour sortir dans la Provence le 23.05.2011... avec les mêmes photos. Le monde des cyclistes est petit dans cette ville...

 

gilardenghi 240511

 

Etant gens honnêtes, nous publions aussi le vigoureux démenti de Msieu "Lolo" Gilardenghi le lendemain, et lui laisserons le bénéfice du doute : nous partageons toutefois pleinement le commentaire final du journaliste, qui confirme s'il le fallait encore, que nous sommes bien dans une ville de passe-droits clientélistes.

 

Janvier 2012 : heureusement les méchants ne gagnent pas toujours à la fin. Le réseau des Taxis Tupp a été démantelé en décembre 2011 suite à des fraudes massives, détournements de fonds, extorsions, adhésions forcées à l'UMP, de la part de Lolo et son petit clan... On a même appris qu'il avait placé comme chauffeur à la Mairie un petit-fils qui n'a pas son permis de conduire (!), et que Gaudin l'avait proposé pour la Légion d'Honneur. On croît rêver... En tout cas c'est l'heure de la retraite pour papi : en cabane, ou au moins, au cabanon, on t'as assez vu, vieille canaille !!

 

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Et schplaf ! Le cycliste...
commenter cet article
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 14:08

Bikestuff11 (01) s

 

Un membre éminent du CCE a récemment fait un séjour aux Etats-Unis dont il nous rapporte quelques illustrations visant à "illustrer" le titre de ce post. Tout d'abord ce panneau, certifié flashé "in the middle of nowhere" en plein Texas : eh oui, en pleine cambrousse aussi on rappelle systématiquement l'existence des vélos (sauf erreur ce n'est pas souvent le cas en France, même sur nos départementales...)

Le simple fait qu'il ne soit pas criblé de trous de chevrotine (comme c'est souvent le cas sur les panneaux de signalisation, dans cette zone d'agités de la gachette) montre que ce panneau fait consensus et qu'il est respecté !

 

Bikestuff11 (02) s

 

Bien sûr, les cousins à pignon fixe des USA n'ont rien à envier en beauté aux français, en témoigne ce fort beau spécimen notamment, stationné au Nouveau-Mexique. Bien sûr, pour sortir un tel vélo à Marseille, il faudrait au moins 2 cadenas en U et surtout, SURTOUT, ne pas l'attacher simplement par la roue comme celui-ci... On note quand même en passant que le risque de vol de vélo semble donc faible aux USA, y compris en ville, ce qui est un argument comme un autre pour inciter les gens à sortir à vélo ! Mais enfin là, on est dans un question d'éducation et de caractère anglo-saxon, non transposable chez nous...

 

Bikestuff11 (04) s

 

La mouvance "fixie" étant plus avancée aux USA qu'en France, il n'est pas rare d'y croiser de vrais "bolides" dans les rues, du genre qui écrasent les voitures au carrefour, à San Francisco et ailleurs. En témoigne celui-ci à l'allure très sportive, dont le propriétaire est un tel fonceur qu'il y a mis, contrairement à l'usage... deux freins ! Il faut noter qu'on est ici en Arizona, en plein territoire Navajo (où l'alcool est interdit) et que ces gens conduisent bien plus prudemment que nous en ville : ce type doit donc VRAIMENT être un Fangio de la Petite Reine pour avoir besoin de 2 freins...

 

Bikestuff11 (06) s

 

Bien évidemment, on croise aussi des fixie à l'allure plus "pépères" ou "daily" (c'est-à-dire, n'attirant volontairement pas l'attention), comme celui-ci, qui ressemble comme deux gouttes d'eau à celui d'un membre tout aussi éminent du CCE. Selon la même logique que l'utilisation d'un simple U au cadre pour un vélo flashy : celui-ci d'allure plus discrète n'a MEME PAS besoin d'être attaché ! Là, les pauvres marseillaisEs que nous sommes commencent à baver sérieusement d'envie...

 

Bikestuff11 (03) s

 

D'ailleurs la mouvance cycliste militante aux States est très vigoureuse et s'exprime par divers moyens, comme semble-t-il ce pochoir à vocation militante/esthétique qu'on voit un peu partout à Flagstaff, Arizona...Bien évidemment chacun sait que les "Critical Mass", ancètres de nos Vélorutions, viennent aussi des USA.

 

Bikestuff11 (05) s

 

Pour en revenir à cette ville de Flagstaff, certes de taille moyenne (mettons, comparable à Aix-en-Provence), elle a pourtant fait d'énormes efforts pour le vélo, qui se remarquent sans peine aux quatre coins de la ville. Montrez-nous un mur, un seul, dans les Bouches-du-Rhône qui ait été consacré à la promotion du vélo, si vous êtes cap' !

 

Bikestuff11 (07) s

 

La Ligue des Cyclistes américains lui a d'ailleurs décerné il y a 5 ans un label qu'on peut essayer de traduire en "Communauté Amicale envers les Bicyclettes" (le panneau est ancien, mais elle l'a toujours !), label que seul Strasbourg, Alsace, semblerait pouvoir revendiquer en France en 2011 ! Le jour où Marseille obtiendra un tel logo, l'ensemble des membres du CCE s'engagent à faire toute une Vélorution cul-nus, et entièrement peints en bleu !!

 

Bikestuff11 (08) s

 

Un peu plus loin, à Los Angeles Californie, pourtant réputé temple de la bagnole (certes, c'en est un), le cycliste en vacances passe quand même pas mal de temps (bagnolé au feu rouge) à envier ses cousins d'amérique, qui passent partout et tout le temps, à belle allure sur leurs fixed gears rutilants...

 

Bikestuff11 (09) s

 

L.A. étant la ville de la frime par excellence, le vélo y sert d'atout pour attirer l'attention, et ils y sont encore plus beaux qu'ailleurs. Sur Venice Beach notamment, il est de bon ton de venir exhiber sa plus belle paire... de roues :  la mythique piste cyclable qui longe la plage (celle où a été inventé le roller) est parcourue de créatures cyclistes souvent splendides !

 

Bikestuff11 (10) s

 

Bien sûr l'Amérique c'est aussi et tout d'abord un belle tradition de la bicyclette confortable et classieuse (voir les magnifiques modèles de marque "Schwinn" - dont les plus anciens sont assez recherchés), qui elle aussi envahit les trottoirs. On se prend à regretter de ne pas avoir la place de ramener un de ces beaux modèles à guidon large et haut, pour faire baver les copains et copines...

 

Bikestuff11 (11) s

 

A savoir, la plage de Los Angeles, c'est le spot principal où viennent frimer les acrobates à vélo, des types qui roulent sans effort en marche arrière, par exemple - ça fait toujours son petit effet ! Quoi qu'il en soit le vélo en ville est devenu l'objet de frime du 21ième siècle aux USA et ça, ce n'est pas précisément la marque d'un pays de salauds de pollueurs...

 

Bikestuff11 (12) s

 

D'ailleurs s'il fallait encore un argument pour s'en convaincre : il y a depuis quelques mois pas moins de 3 catégories de pistes cyclables différentes à Los Angeles :

- les "bike routes" de Classe I sont celles en site propre, et franchement il y en a un paquet sur les grands axes ;

- les "bike routes" de Classe II sont les bandes cyclables de bord de rue QUE TOUT LE MONDE RESPECTE (un simple stationnement semble garantir un "tow-away" rapide par la fourrière qui ne plaisante pas, là-bas) ;

  - et la vraie innovation, c'est les "bike routes" de Classe III (une photo glanée ici sur le web, plus réussie que la nôtre) : des itinéraires de rues calmes conseillés aux vélos, permettant de traverser la ville, et explicitement marqués au sol (un marquage tous les 10 mètres constaté !) : des rues où les vélos sont bien évidemment prioritaires.

Ca aussi, ça fait rêver, et encore une fois, c'est dans la capitale mondiale de l'auto que ça a été inventé.

 

Américains, salauds de pollueurs ? En tout cas nous, on veut bien demander l'asile cycliste chez vous !

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Documents
commenter cet article
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 13:45

Bon à vrai dire on en attend plus, des vraies pistes cyclables sur le Prado, le feuilleton s'est arrêté à la fin de la saison 2 (déboulonnage des panneaux par le CCE, démontage des arceaux et rebouchage des trous par la Ville de Marseille)... Et d'ailleurs aujourd'hui, on ne parle pas de vélo, enfin pas directement en tout cas !

    pelouseprado (1)

 

Car en tout cas en ce moment on a reçu autre chose, qui nous fait bien plaisir, à la place des pissiclab' ! Bon, ça commence modestement vers Castellane, où les dispositifs anti-caca de chien empêchent un peu le phénomène.

 

pelouseprado (2)

 

Ca redémarre vigoureusement un peu plus loin (à l'approche de Périer) et, malgré les papiers gras divers semés par les marseillais qui sont des gens sales MEME dans les beaux quartiers (on ne se refait pas), ça prend forme...

 

pelouseprado (3)

 

Eh oui ! la plupart des bacs de délimitations d'arbres, sans doute grâce à un copieux apport d'engrais canin, quelques dimanches pluvieux récents et une belle exposition au soleil, s'est transformée en de petites friche vert tendre du plus bel effet ; parfois comme ici, ça déborde même !

 

pelouseprado (4)

 

Et au final, le long de nos saletés de pseudo-pistes cyclables effacées, nous jouissons, et les piétons aussi, de beaux alignements de verdure sans chichis, du plus bel effet dans la lumière du matin.

 

  pelouseprado (5)

 

'Voyez bien, qu'on est pas (que) des râleurs au CCE, la preuve, quand on aime un aménagement, on le dit  : on est fans de ces mini-tsunamis végétaux qui partent hardiment défoncer du macadam !

 

  pelouseprado (6)

 

...Ou qui arrivent pratiquement, grâce au renfort de plantes adventices et néanmoins certifiées locales et sans engrais, à ressembler à des jardinières bio, et sans arrosage !

 

pelouseprado (7)

 

Et le croiriez-vous ? Les coquines semblent même prêtes à partir à l'abordage de la route à 6 voies !

 

pelouseprado (8)

 

D'un coup, on a tout à coup presque envie de s'asseoir sur un banc et d'ouvrir un livre, même ici, sur cette autoroute urbaine infernale...

 

pelouseprado (9)

 

... Puisque les plantes de collines de Pagnol se rappellent à notre bon souvenir avec ce clin d'oeil malicieux...

 

pelouseprado (10)

 

... Puisqu'elles semblent même héler les bagnolardEs pour êtres prises en stop et continuer cette reconquête ailleurs...

 

  pelouseprado (11)

 

Quand on pense aux sommes que la Mairie a dépensé à l'époque pour essayer de gazonner le chemin du tram avec des plaques de gazon importées (et aussitôt volées), alors que ces demoiselles vous font une couverture vert tendre pour pas un rond...

 

pelouseprado (12)

 

Et quand on dit vert tendre, c'est vert très tendre, certifié sans trucages, à moins d'1 mètre du cul crasseux d'un scooter, voici ce qu'on pouvait voir en ce beau matin de printemps !

 

pelouseprado (13)

 

Au delà du clin d'oeil : tout ça c'est de la chlorophylle, ça capte un peu de CO2 et parfois même les NOx émis par nos sales tacots : en plus d'être joli, ça nous rend service !

 

pelouseprado (14)

 

Alors merci à la Mairie, c'est vraiment une super idée, avec un peu de retard, on comprend ENFIN pourquoi vous avez signé le Pacte du Développement Durable de Hulot en 2007 : pour favoriser une écologie urbaine modeste et réaliste !

 

pelouseprado (15)

 

Pour que quelques plantes quasiment arbustives puissent s'élancer vers le ciel au bord même du Rond-Point du Prado, et la rendre plus belle, notre Ville ! Merci, merci, merci !!!  Comment ça, vous n'avez rien fait pour ? Eh bien ne changez rien, faites comme d'habitude : ne touchez à rien, surtout !

 

pelouseprado (16)

 

Mise à jour, mai 2011 : hélas, deux mois de sécheresse et de cacas canins en plus, et nous voici revenus à la situation "normale". Les herbacées sont mortes et les arbustives périclitent. A l'an prochain peut-être pour un nouvel enchantement passager ?

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Hors Sujet &-ou Hors CCE !
commenter cet article
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 15:47

  pistecyclable-stcharles-MAJ

 

Décidément faut tout faire soi-même, puisqu'on ne peut faire confiance ni à Google Street View (qui a encore trop d'angles morts, malgré ses nombreuses atteintes à la vie privée), ni à la cartographie des "pistes cyclables de Marseille" réalisée par le Collectif Vélos en Ville. C'est en effet en passant Gare Saint-Charles que nous nous sommes aperçus qu'il manquait sur notre plan du post précédent, 2 "hénaurmes" tronçons de pistes cyclable sur le plan du CVV. Ca nous apprendra à croire les gens naïvement. Voici donc qui mérite d'être réparé : on a donc repris ci-dessus notre petit plan de l'autre fois...

 

StCharles-oubli2

 

Car il y a bien un premier tronçon  (ci-dessus) qui part du bas de la place des Marseillaises (c-a-d, au pied des escaliers majestueux) et s'arrête au premier croisement rencontré. Et il y a aussi de l'autre côté en face de la Gare (ci-dessous), un tronçon baroque comme seule la Ville de Marseille sait en faire, et qui longe des bâtiments administratifs depuis le boulevard Nedelec sur, oh, bien 80 mètres avant de s'arrêter comme il se doit à la rue suivante (Antoine Zattara). Bon et puis tant qu'on y était, on a rallongé à la bonne longueur le débouché de la piste en direction de la Fac (pas de beaucoup) et on a griffonné sur l'interruption de piste que le CVV n'avait pas comptée au niveau du parvis bas de la gare.

 

StCharles-oubli1

 

"Bon, et alors ?" nous direz vous. "Ca ne change pas grand chose ou bien ?" Eh ben non, ça ne change rien même, vous avez raison, c'est juste que ça rallonge un tout petit peu ce linéaire percé de mille interruptions, qui ne part toujours de rien pour arriver nulle part. Tant qu'on y est, profitons-en pour préciser que la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole a repris toutes les compétence Voirie & accompagnement de voirie (ce qui inclut les pistes cyclables). Il semble encore trop tôt pour savoir si c'est une bonne ou une mauvaise nouvelle. Quoi qu'il en soit leur site n'annonce rien en matière de pistes cyclables, sauf erreur (et sa rédaction évite de toute façon soigneusement d'annoncer la moindre date de réalisation) : c'est pas gagné.

 

Ah et puis une dernière pour la Gare Saint-Charles, 2e gare de France certifiée NF Services et dont on a vu que le métro est inaccessible aux PMR : un lecteur nous signale cet amusant règlement concernant les Trains Express Régionaux (TER) : en PACA, comme dans 3 autres régions, l'ensemble des TER est interdit aux vélos pendant les heures de pointe (07-09h / 16.30-18.30), ce qui disqualifie de fait la possibilité d'un déplacement train+vélo pour le travail !! C'est pas beau ça ? Encore bravo (...tas de buses...). Cela étant, ça explique certainement mieux pourquoi il est si difficile d'atteindre la gare à vélo... non ?

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Aménagements idiots
commenter cet article
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 13:38

Voilà un bien joli petit 'Et Schplaf ! Le Cycliste " rapporté de la Gare Saint-Charles...


Etschplaf-stcharles_s.jpg
Comme on le voit, le ptit bonhomme cycliste (aux trois quarts effacé, comme d'hab) a curieusement été peint sur la chaussée : c'est pile là où passent chaque jour un demi-million de voitures pressées (de gauche à droite sur la photo) en direction de la dépose voyageur (et aussi, pour couper la descente à la Place des Marseillaises en traversant les parkings, raccourci bien connu de tous les bagnolards avisés du quartier). On vous défie de monter sur votre vélo à cet endroit-là sans vous faire ventilez façon puzzle, donc ! Une fois démarré le vélo, à l'invitation de la forme du marquage et du positionnement du panneau de piste cyclable, vous irez de toute façons tout naturellement vous crasher... dans une des deux voitures garées là, puisqu'on a considéré que la place handicapé, la place Livraison et la piste cyclable pouvaient très bien occuper le même espace.

 

Etschplaf-stcharles-zoom_s.jpg

 

Pas convaincuE ? Petit zoom. Sur la photo c'est deux petites voitures, de gens qui ne le sont donc vraisemblablement pas respectivement, ni handicapés ni livreurs. Or vous avez sans doute remarqué comme nous que les voitures de personnes à mobilité réduite sont généralement plus grosses (4x4, familiales ou berlines) pour des raisons évidentes. Quant aux camionnettes de livraison, elles sont, à l'évidence, plus grosses qu'une petite Lancia Ypsilon comme celle-ci. Imaginez donc un peu ce qu'il reste à un vélo pour passer à cet endroit avec une "vraie" voiture de handicapé et une vraie camionnette de livraison : quedal, et Schplaf le cycliste, CQFD.

etscphplaf-stcharles-pmr_s.jpg
Au fait, soit dit en passant puisqu'on parle de handicap : le métro de la Gare Saint-Charles, qui est certifiée NF Services, est inaccessible aux personnes à mobilité réduite parce que, satané bon dieu de bougres de c..., ils ont oublié 12 petites marches de rien du tout qu'on ne peut pas franchir sur roues, tout en bas des grands escalators (6 ici et 6 juste au dessus). Cela étant ça évite de prendre le métro et se retrouver dans un paquet de stations dont l'accessibilité PMR ne semble pas garantie non plus. Mais enfin on est un blog cycliste, on ne va pas se lancer dans la liste des points interdits aux fauteuils roulants parce que sinon, on ne s'en sortira plus.

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Et schplaf ! Le cycliste...
commenter cet article
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 00:00

  Ca nous avait bien fait un peu tiquer, l'autre fois, sur le document de présentation du projet d'Euromed sur les abords de la Gare Saint-Charles, qui parlait de pistes cyclables ayant été réalisées autour de la Gare. Mais après tout, après environ 10 ans de travaux, on était plus tout à fait sûrs d'avoir bien vu ce qu'il en était : on est donc allés vérifier, sans bouger, de quelques clics bien placés (sur Google Street View).

 

pistecyclable-stcharles-1_s.jpg

 

La première piste cyclable "créée aux abords" de notre Gare Saint-Charles, ultra-moderne avec ses faux arbres en plastique certifiés NF, démarre donc au départ de la Place des Marseillais, sur le Boulevard Maurice Bourdet, et remonte le long de la Gare. Effectivement si on habite sur cette place, on peut rallier l'entrée de la gare à vélo, ça reste plus sympa que de le porter dans les grands escaliers, merci.

 

pistecyclable-stcharles-2_s.jpg

 

Mais elle ne dure pas longtemps : elle s'interrompt une première fois pour laisser passer le trafic en direction de la dépose voyageurs et des parkings (le voyageur et le déposeur sont par nature pressés, il convient de ne pas les ralentir au prétexte de laisser passer un éventuel vélo). Ne soyons pas mesquins, elle reprend juste après, la piste, on distingue le petit panneau bleu rond en haut à gauche...

 

pistecyclable-stcharles-3_s.jpg

 

Mais là ça dure encore moins longtemps puisque, par un curieuse idée, on fait s'interrompre la piste cyclable quelques mètres plus loin, sur l'ensemble du parvis bas de la Gare (qui est pourtant une zone piétonne), et ce dans l'intervalle des deux passages piétons qui le ceinturent. Là encore avec un peu d'imagination on distingue au fond, la reprise de la piste cyclable pour de nouvelles aventures...

 

pistecyclable-stcharles-4_s.jpg

 

... Qui vont bientôt s'interrompre elles-aussi puisque le tout s'arrête avant même de déboucher sur le Boulevard Gustave Desplaces. Boulevard sur lequel il y a bien un petit tronçon de piste cyclable qui, comme souvent, ne part de rien pour arriver nulle part : il n'est pas relié à la Gare Saint-Charles, il n'y a donc aucune raison de le compter comme tel. On fait le tour de la Gare et on constate qu'il n'y en a pas d'autres !! (on vous épargne les images...)

 

Pour mémoire nous sommes bien à la gare principale de Marseille, 2 ou 3ième ville de France en population selon l'humeur, 15,5 millions de voyageurs annuels, gare certifiée NF Services... Ca paraît quand même énorme...

 

On va donc vérifier sur le site du Collectif Vélo en Ville qui cartographie vaillamment les pistes cyclables (en même temps, c'est pas le boulot le plus fatigant de la terre non plus, à Marseille, hein les gars ?! C'est pour rire). Et l'on s'aperçoit qu'en effet, en matière de pistes cyclables aménagées autour de la Gare Saint-Charles, cette bande qu'on vient de visiter virtuellement, d'environ, allez, 250 mètres et qui s'interrompt 2 fois, est le seul et unique aménagement !

 

pistecyclable-stcharles-cnx.JPG

 

A l'appui de la cartographie du CVV capturée ci-dessus, on distingue en effet ce morceau de piste incongru et pour le moins isolé : ils ont même encore été généreux dans leur tracé (en rose) puisqu'ils ne comptent pas la deuxième interruption au niveau du boulevard Nédelec...

 

Le CCE a donc ajouté sur leur image ci dessus, à l'usage d'un futur urbaniste (on va bien en recruter un, un jour à Marseille, même par erreur...) l'ensemble des connexions qui seraient à réaliser depuis la Gare afin de la relier aux endroits où sont susceptibles d'aller / d'où sont susceptibles de venir, des voyageurs cyclistes qui n'habiteraient pas ...sur la Place des Marseillaises.

 

Avouez que ce n'est pas le choix qui manque, il y a tant à faire qu'on pourrait même choisir entre les quartiers riches et les quartiers pauvres comme on l'a fait pour le Vélib. Alors à l'usage de ceux qui votent aux prochaines cantonales, et que cette petite (et énième) démonstration de nullité/impuissance municipale( imputable ici à M. MENNUCCI) aurait interpellé comme nous, une petite suggestion pour conclure : regardons donc si on nous parle un peu de transports doux ou pas, dans les programmes des cantonales ! Certes les Conseillers Généraux ne pourront rien faire pour les abords de la Gare Saint-Charles, mais ils ont pas mal d'autres leviers d'actions en la matière...

 

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Aménagements idiots
commenter cet article
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 10:24

Grâce au prompt renfort de deux cyclistes inspirées, dont une armée d'un ampli à roulettes et d'une belle compilation, la Vélorution de Marseille de mars 2011 s'est déroulée, pour celles et ceux qui le souhaitaient, dans une ambiance très rock-n-roll.

 

Ci-dessous quelques photos souvenir, et en fin d'article, quelques vidéos d'ambiance pour donner envie à de futurs cyclistes et/ou amateurs de musiques amplifiées de rejoindre la prochaine Vélorution !

 

1) En images :

Un joli tour qui nous a menés d'abord à la Joliette via le boulevard National, dans le Panier, au Vieux-Port, sur la Corniche, au David, sur les Prados, à Castellane, avec un final sur le Cours Julien.

Avec entre autres, un tall bike (montage de vélo géant, 3 cadres ensemble !), une marionnette cycliste et divers attelages improbables.

 

Sacrée balade, et certifiée pratiquement sans pistes cyclables bien sûr !

 Merci à la statue du Parvis Saint-Laurent pour son concours à la promotion du vélo à Marseille...

 

velorutionmarseillemars11--01-_s.jpg

velorutionmarseillemars11--02-_s.jpg

velorutionmarseillemars11--03-_s.jpg

velorutionmarseillemars11--04-_s.jpg

velorutionmarseillemars11--05-_s-copie-1.jpg

velorutionmarseillemars11--06-_s.jpg

velorutionmarseillemars11--07-_s.jpg

velorutionmarseillemars11--08-_s.jpg

velorutionmarseillemars11--09-_s.jpg

velorutionmarseillemars11--10-_s.jpg

 

 

2) En vidéo (parce qu'une vélorution c'est d'abord et surtout du mouvement !) :


Un titre électro-dark sous le tunnel du Boulevard National : effrayant et impressionnant...

 

  


Les Black Angels dans les rues un peu désertes de la Joliette : mystique et mythique.

 

 

Les White Stripes sur la Corniche : tonique et vivifiant !

 

 

Les Kinks sur le Prado : rock'n'roll bicycles !

 

 

  Merci et bravo à tous pour cet excellent moment, plus d'infos sur le site : Vélorution de Marseille !


Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Actions
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 16:16

Parce qu'il n'y a pas que le vélo dans la vie...

 

Une très percutante campagne de France Nature Environnement pour le Salon de l'Agriculture 2011. Les médias n'ont retenu que la première campagne, alors que les trois font preuve d'un message irréfutable et d'une belle inventivité graphique.

 

A faire tourner sans scrupules, donc !

 

1) Campagne Br-----e (le Président de cette Région a porté plainte contre FNE alors que celle-ci n'est même pas citée : un bel aveu de culpabilité en somme) :

FNE2011-Bretagne--1-.jpg

 

FNE2011-Bretagne--2-.jpg

 

2) Campagne abeilles ("le jour où les abeilles disparaîtront, l'humanité en aura pour 4 ans à vivre") :

FNE2011-Abeilles--1-.jpg

FNE2011-Abeilles--2-.jpg

 

3) Campagne Organismes Génétiquement modifiés (un autre suicide collectif possible de notre oekoumène) :

 

FNE2011-OGM--1-.jpg

 

FNE2011-OGM--2-.jpg

 

Source : Site de France Nature Environnement.

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Hors Sujet &-ou Hors CCE !
commenter cet article
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 10:46


Voilà déjà une bonne année, sinon deux, que les travaux ont commencé sur le Rond-Point du Prado pour construire le tunnel Prado-Sud. Et on est pas prêt d'en sortir. Heureusement, la Mairie fait face : pendant les travaux, l'accessibilité continue ! Après une longue phase où il n'y avait même plus de trottoir côté pair, voilà les magnifiques aménagements "temporaires" qu'elle a réalisés.

SchplafPrado-impair--1-_s.jpg
Au départ du Rond-Point, commençons côté impair. Signalons d'abord la présence de ces blocs de béton qui tiennent des poteaux électriques temporaires. Certes un bloc de béton sur une piste cyclable n'est pas particulièrement incongru dans cette ville même pour des aménagements pérennes : le maire des 11-12ième l'a amplement démontré !

SchplafPrado-impair--2-_s.jpg
Après tout avec un peu de bonne volonté : ces blocs béton et le bord relevé du trottoir à gauche mettent une petite ambiance moto-trial outdoor bien sympathique. Et puis le passage est encore relativement large avant le passage clouté temporaire qu'on voit au fond.

SchplafPrado-impair--3-_s.jpg
Plus amusant de l'autre côté : une chicane spéciale pour vététistes et autres acrobates : environ 1 mètre de largeur au sommet d'une jolie petite butte baroque (admirez le beau travail de gacha-empeg' comme on dit par ici !), juste avant un nouveau bloc béton et un trottoir d'environ 80 cm de large à partager avec les piétons et en évitant les usagers du bus. Sportif et précis !

SchplafPrado-impair--4-_s.jpg
Attention on reste concentrés, juste avant la fin de l'arrêt de bus, un autre passage particulièrement étroit et dont la chaussée est en outre légèrement défoncée (n'oublions pas que tout ceci est temporaire !). On appréciera la robustesse du passage, surtout si on a de bonnes suspensions (au fait à Marseille, hors VTT point de salut, c'est tape-cul pour tout le monde !)

SchplafPrado-impair--5-_s.jpg
C'est donc avec un soulagement certain qu'on retrouve notre bien-aimé espace partagé d'1m50 de large, autant dire une avenue, au vu de ce qu'on vient de traverser. Mais attention, il y a encore une petite chicane assassine au fond : un coin de pourtour d'arbre aujourd'hui abattu depuis longtemps, mais qu'on a pas jugé utile d'aplanir. Des piétons n'ont pas du manquer de s'y casser la gu...

 


SchplafPrado-pair--01-_s.jpg
Au départ du Rond-Point à nouveau, passons côté pair voulez-vous ? Ne ricanez pas devant cette photo, vous êtes bien censéE passer là avec votre vélo, quelque part entre les piétons, le bloc béton, le gros truc rouge en plastique, les moteurs garés sur le passage comme à l'accoutumée sur cette avenue. Peut-être qu'un vélo volant serait utile à ce stade ?

SchplafPrado-pair--2-_s.jpg
Suite à cet obstacle majeur, le reste paraît bien anodin : à peine un bloc béton pleine piste à se mettre sous (contre) la dent. Ne commencez pas à demander pourquoi un truc qui tient des fils (par définition de longueur réglable, donc), ne pouvait pas être mis sur le côté et pas en plein dans le passage ? On fait ce tunnel pour votre bien-être et votre salut, rappelons-le, pauvres pêcheurs bagnolards que vous êtes.

SchplafPrado-pair--3-_s.jpg
Au passage clouté suivant, aux heures de pointe tout est bouché bien sûr, il y aura immanquablement une voiture en plein passage (ces pauvres marseillaises et marseillais n'ont jamais compris cette subtilité du code de la route : on ne se gare JAMAIS sur un passage). Vous pouvez leur parler ou même leur gueuler dessus, on a souvent essayé, ça ne rentre pas dans leur logiciel de conduite...

SchplafPrado-pair--4-_s.jpg
De l'autre côté, boaf, un dernier bloc béton porte-pylone en plein passage, le dernier pour la route (ça doit en faire 4, le compte est bon), juste après les bittes en fonte du premier plan que le cycliste avisé est habitué à éviter prestement. Certes, rien de bien dangereux si on ne roule pas à plus de 8 km / h !

SchplafPrado-pair--5-_s.jpg
Et enfin, voici un aménagement pour lequel le CCE doit confesser une certaine tendresse, autre oeuvre d'un poète de la gache et de l'empègue : un magnifique complément bétonné qui élargit notamblement le passage (pourquoi ne l'a-t-on pas fait aussi de l'autre côté de la rue ? mystère). En tout cas, le petit Mounir et ses camarades n'ont pas raté l'occasion, c'est bien naturel et sans malice, d'y graver leur nom pour l'éternité ou en tout cas, pour les au moins 5 ans où l'on va traverser ce satané chantier.


Au final ces aménagements tous plus baroques et bâclés les uns que les autres font sans doute de ces 2 fois 50 mètres d'entrée du Prado 2.0, le passage cycliste le plus accidentogène de toute l'histoire de Marseille. Et pourtant dieu sait que la barre était placé haut même dans des quartiers tranquilles. La Ville et ce bon Msieu Tian comprendront donc, nous l'espérons, pourquoi tous les cyclistes censéEs roulent désormais en plein Prado, plutôt que de monter là-dessus...

Repost 0
Published by Collectif Cyclistes EnragéEs - dans Aménagements idiots
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Collectif Cyclistes EnragéEs
  • Le blog de Collectif Cyclistes EnragéEs
  • : Le collectif des cyclistes marseillaisEs qui ne veulent plus être gentilLEs........... (Félicitations, insultes, contributions bienvenues : collectifcyclistesenrageEs[a]yahoo.fr)
  • Contact